3 Décembre 2006

Permalink 17:07 pm, Richard Martineau / Franc-parler, 301 mots  

Le party

Pour des raisons professionnelles, j'ai passé toute la journée de samedi au Congrès du Parti Libéral Du Canada.

Le cirque!

Je n'ai jamais vu autant de gens mal fagotés depuis ma visite au Festival western de Sainte-Tite. Des mononcles et des matantes en t-shirt rouge extra-large, bardés de macarons, portant des chapeaux de cow-boys aux couleurs de leurs candidats, tapant sur des tambours ou soufflant dans des trompettes, criant "Oh Rae, Oh Rae, Oh Rae, Oh Rae!" ou "Michael is here!"

Il y a même un homme qui portait un t-shirt disant: STÉPHANE IS THE MAN!

Oh yeah...

Heureusement, les jeunes, eux, étaient plus présentables. Des gars cravatés avec des attaché-case (style Justin), des filles en tailleur qui semblaient sortir d'un film de Hitchcock. Vous savez, des bibliothécaires austères avec des lunettes et un chignon. Mais dès que vous les séduisez, elles enlèvent leurs lunettes, laissent tomber leurs cheveux et se transforment en tigresses...

Pas étonnant qu'on distribuait des condoms (vrai!). Comme le disait Henry Kissinger, un diplomate qui était laid comme un pou mais qui tombait les plus belles femmes au monde, le pouvoir est le plus puissant aphrodisiaque sur terre.

Et un Congrès au ledership, c'est la quintessence du pouvoir.

On ne le dit pas assez, mais un Congrès politique, c'est aussi ça: des histoires d'amour et de couchette, des coups de foudre, des portes qui claquent, des visites clandestines à trois heures du matin, du grenouillage dans les corridors, des couples qui se font et se défont, des beuveries, le party...

Le show ne se déroule pas seulement sur scène.

Les jeunes politiques ont beau être straight à l'os, ils n'en demeurent pas moins jeunes. C'est-à-dire bourrés d'hormones.

Commentaires:

Cet article n'a pas de commentaires pour le moment...

Laisser un commentaire:

Vous désirez réagir à cet article?
au Passeport Canoë pour laisser un commentaire.