1er Juin 2007

Permalink 18:31 pm, Richard Martineau / Franc-parler, 122 mots  

Proutttttt

Selon les autorités britanniques, la meilleure façon de lutter contre le réchauffement de la planète est de manger moins de viande.

Pourquoi? Parce que les boeufs pètent!

En fait, le bétail serait responsable de 90 % du méthane produit par la Nouvelle-Zélande chaque année!!!! C'est des flatulences, ça, mon ami!

Certains fermiers essaient d'ailleurs de trouver une façon de produire de l'énergie en utilisant le méthane présent dans les pets d'animaux...

Imaginez, mesdames: vous pourriez ploguer un tube dans le derrière de votre chum, le soir, afin de chauffer la maison!

Selon certains observateurs, les vaches, les boeufs et les agneaux seraient plus néfastes pour l'environnement que les humains...

Commentaires:

Commentaire de: prénom nom
Toi Richard, qui est si fanatique contre la discrimination envers les hommes blancs par les femmes, ça m'étonne que t'écris ça : "Imaginez, mesdames: vous pourriez ploguer un tube dans le derrière de votre chum, le soir, afin de chauffer la maison!"
Euh, l'inverse est vrai.
Allez, faut être cohérent même dans vos exemples.
Sinon, tout ce qui peut sauver intelligement la planète est le bienvenu.
Permalien 2007-06-01 19:20:52
Commentaire de: Julienne Hormis
Qu'est-ce qu'il ne faut pas croire alors. Et qu'est-ce qu'ils attendent, nos scientifiques pour se servir de ce précieux gaz qui sort d'un trou nerveux qui annonce avec grand fracas l'arrivée du général caca?
On n'aurait plus besoin de l'électricité pour alimenter nos poêles. Les bouteilles de gaz seront gratuites et l'économie de l'énergie se porterait à son meilleur. Sauf que les lobbystes des hydroélectriques vont trouver ça dépourvu de bon sens, puisqu'il va les priver d'une grosse partie de leurs profits. Alors, il faut abbattre le concurrent: la vache. Si on me disait que consommer trop de viande est nocif pour la santé peut-être que je serais plus convaincue, mais autrement, ce n'est que du n'importe quoi.
Permalien 2007-06-01 19:23:00
Commentaire de: daniel asselin
Salut Richard, ça doit être ça qu'on appelle des "gaz à effet de chair" LOL

Ou encore on vas pouvoir concurencer l'OPEP par l'OPET.

Pour ce qui est de dire que "les vaches, les boeufs et les agneaux seraient plus néfastes pour l'environnement que les humains" je te dit que tu connais pas les mêmes humain que moi... pouache.

Les verts vont-ils vouloir faire interdire les "Beans au lard".

Ps essayé de dire ça sans crouler de rire : Les vaches pettent et détruisent l'écosystème. OUAAAHHH !!!!
Permalien 2007-06-01 19:23:29
Commentaire de: Alva Perron
il faudrait peut-etre eliminé les vaches, les boeufs et les agneaux pour ne conserver que nos bons québécois qui laissent une foule de détritus sur les bords de la route. hi,hi,
Permalien 2007-06-01 19:28:03
Commentaire de: en toutcas
C'est juste qu'il y a une différence entre pèter du méthane qu'on a convertis a partir de matière végétal sur terre et creuser dans le sol pour extraire des hydrocarbures qui avait disparus de l'atmosphère depuis des milliers et des milliers d'années.
Permalien 2007-06-01 19:29:37
Commentaire de: daniel asselin
Le pire avec ce sujet Richard, c,est que tu vas voir dans ce blog des gens "très sérieux" qui vont te faire de ces "thèses" sur le végétarisme, les méchants hummer, les américains pas fin qui font bobo au irakiens etc. Bref, y'en a qui vont partir en peur avec leurs grosses théories politico-super-macro-économique.

Décidément, le sens de l'humour se pert et le fanatisme explose...

Bon vendredi... et lisez-bien la suite vous verrez si je me trompe..

Hé hé hé -;0)
Permalien 2007-06-01 19:42:43
Commentaire de: Mario Goyette
Bonjours. Dieu a permi que les pets sentent mauvais, c'est pour que les sourds puissent en profiter, eux-aussi.
Permalien 2007-06-01 19:47:45
Commentaire de: Jean-François Laissus
Il n'est pas nécessaire de regarder du côté des bovins ou ovins pour déceler des GES indésirables.

Je viens de me déplacer, à pied, entre De Lorimier et Parc. Entre le Tour de Nuit et le Festival Ubisoft sur Saint-Viateur, j'ai vu plus de litres de GES gaspillés du fait des embouteillages que ne l'aurait émis tout un cheptel national!

Il serait temps que les festivals et autres activités ludiques urbaines évaluent leur impact en terme de GES... Nous serions surpris.

Peut-être faudrait-il songer à faire de L'île-Ste-Hélène un lieu unique de festival montréalais. On s'y rend en métro ou on ne s'y rend pas. Point final. Ce serait plus écologique et surtout, moins pénible pour les contribuables pris en otage dans leur propre quartier...
Permalien 2007-06-01 21:33:31
Commentaire de: Charles Magne
Une idée qui pourrait faire des p'tits...

Imaginez Uncle Tom qui annonce dans ses info-pubs le "Fart-O-Barbecue 2007"!!!

"Un système de tuyau souple et extensible qui relierait l'anus du beau-frère Robert, mangeur de fèves au lard invétéré, au barbecue..."

"Combustion naturelle et résultat garanti!!!"

"C'est-t-y pas beau ça, mon ami?"

Et écolo en plus, mon Ti-Joe!...
Permalien 2007-06-01 22:13:16
Commentaire de: Alexandre Lahos
...et encore, parions que les végétariens piétons respirent eux aussi; peut-être qu'ils flatulent même de temps à autre !

Au fait, depuis quand la problématique environnementale se résume au réchauffement global ?
Permalien 2007-06-01 22:58:28
Commentaire de: Guy Fafard
Monsieur Martineau,
Véridique est ce fait. Le méthane (CH4)est un gaz à effet de serre environ 10 fois plus puissant que le CO2.-La revue Science & Vie l'a dit dans un article très scientifique.
Commentaire personnel: "L'avenir ce n'est pas l'auto électrique, c'est l'auto à P.E.T. Menu à prendre la veille pour traverser le Canada ( Fèves au lard, oeufs, sirop d'érable et bière.)
Permalien 2007-06-01 23:42:09
Commentaire de: Jean Levasseur
@Richard Martineau,

mais qu'est-ce que vous avez tous tout d'un coup contre la Nouvelle-Zélande ?

Mathieu Turbide qui dit de ne pas acheter de vin de Nouvelle-Zélande, toi qui dit de ne pas acheter de boeuf de la Nouvelle-Zélande.

Je croyais que c'était les USA les plus gros pollueurs et ensuite la Chine.

Depuis quand la Nouvelle-Zélande est-elle devenue la menace planétaire numéro un ?
Permalien 2007-06-02 00:54:45
Commentaire de: Jean Levasseur
@Guy Fafard,

Correction, le Méthane est 22 fois plus puissant que le CO2.

Mais le Gaz le plus puissant est le Hexafluorure de Souffre qui est 21,000 ou Vingt-et-un MILLE fois plus puissant que le CO2.
Permalien 2007-06-02 00:58:08
Commentaire de: Jean Levasseur
@Richard Martineau,

"Selon certains observateurs, les vaches, les boeufs et les agneaux seraient plus néfastes pour l'environnement que les humains..."

Ces animaux n'ont pas demandé à venir au monde et surtout pas dans des condition d'élevage massif.

Ce sont les HUMAINS qui sont responsable de l'élevage et donc de la dangerosité des animaux péteux.
Permalien 2007-06-02 01:00:36
Commentaire de: Zed Le Tannant
Devrais-je, dorénavant me sentir coupable a chaque fois que je pet?

En tout cas, on vient de donner une nouvelle arme aux terroristes. Ne vous faites plus pèté, faite juste pèté.

Après l'urino-thérapie, voici le pet-énergitico-environnementanus.

Il a fait très chaud aujourd'hui, a t-on les statistique du nombre de québécois qui ont pèté? Je veux des noms lolll

Si les humains se mettent au végétarisme, nous auront un problème de réchauffement de la planète, mais s'il (l'humain) devient trop canivore faudra plus de boeuf. Donc d'un côté comme de l'autre on est fait :S

Peut-on enseigner au boeuf a ne pas pèté?

Permalien 2007-06-02 01:41:07
Commentaire de: Philippe Courtois
Pétrifiant,le prix du mètre cube à l'OPET...encore plus cher que le baril de fuel à l'OPEP...et que celui de l'éthanol...

...16 kilos de pacage sont nécessaire pour produire un seul kilo de viande bovine...Imaginez, pour ce faire, la superficie requise en culture de céréales...en termes protéiniques,un steak de deux cent grammes pourrait nourrir entre 30 et 40 personnes avec des mets végétariens...Si nous réduisions notre consommation de viande, ne serait-ce que d'un tiers, nous libérerions un million d'hectares pour une culture à consommation humaine. Commençons par récupérer nos ordures et transformer nos amoncellements de déchets en collines verdoyantes, comme à Chicago...les gaz méthaniers émanent de ces collines,et servent à chauffer les édifices publics...enfin nous pourrions dire, fait chaud, ça pue pas, pis on est ben...
Permalien 2007-06-02 02:23:14
Commentaire de: Jacques Lamarche
90% du méthane produit viendrait des bestiaux. Comment l'as-tu calculer? Pour certains c'est aussi facile de lancer des chiffres en l'air que pour Bush d'envoyer des soldats en Iraq.
Permalien 2007-06-02 06:26:43
Commentaire de: Jaropro Jaropro
Est-il possible d'enflammer un pet ?

La réponse est oui !!! Normalement les pets renferment du méthane et de l'hydrogène, gaz inflammables.
C'est pour cela que vous devez faire gaffe avant d'essayer d'enflammer un pet.
La flamme produite peut faire un rétro, et les vêtements ou tout ce qui est
autour de vous peut prendre feu.
Près de 25% des personnes qui en ont fait l'expérience se sont brûlé les
fesses et les poils du cul.
Et bien que la flamme bleue que produisent les pets soit un spectacle
inoubliable, chers amis, je vous recommande de ne pas essayer ou alors vous saurez ce que signifie l'expression « péter le feu ».
Permalien 2007-06-02 07:55:46
Commentaire de: Jaropro Jaropro
Combien de pets produit une personne normale ?

En moyenne, une personne produit environ un litre de pet par jour, ce qui
donne à peu près 14 pets quotidiens. Il vous sera sûrement difficile
d'évaluer le volume de vos pets quotidiens, mais vous pouvez évaluer le
nombre de pets que vous lâchez tous les jours.
Faites une petite expérience scientifique : notez scrupuleusement tout ce
que vous mangez et le nombre de « caisses » que vous lâchez allègrement tous les jours.
Prenez alors note de l'odeur de vos pets (l'odeur de ses propres pets ne
dérange pas ...étonnant non ?) et vous découvrirez alors la relation entre
l'odeur et votre nourriture du jour.
Permalien 2007-06-02 07:56:39
Commentaire de: tann nne
C'est pas des farces. Je ne rigolais pas quand les scientifiques disaient sérieusement que la plus grande cause de réchauffement planétaire, c'est la surpopulation. Et quand nous serons 10 milliards d'êtres humains à consommer de la viande? Combien de bovins vous croyez que nous aurons de besoin? Vous croyez vraiment que toute la population va virer végétarienne pour sauver notre civilisation? C'est pas sérieux. Nous devons limiter notre population et cesser de nous multiplier comme des coquerelles. Vous voulez vraiment aider notre planète? Ne faites pas d'enfants! Que tout le monde se passe le mot! Moins on sera nombreux et mieux nous vivrons tous! Et la vie humaine aura également plus de valeur parce qu'elle sera plus rare.

Permalien 2007-06-02 08:08:29
Commentaire de: martine thibault
Il y a toujours eu, sur notre belle planète, des bovidés et des moutons, mais avant l'arrivé de l'activité humaine, il n'y avait pas de problèmes environnementaux. Les pauvres bêtes ont le dos large!
C'est très facile de cupabiliser une vache, mais la pollution causée par l'homme est le vrai facteur de détérioration de la couche d'ozone, ça n'a rien à voir avec les bovidés néo-zélandais!

Permalien 2007-06-02 09:35:32
Commentaire de: Albert Fontaine
Le méthane est un gaz naturel non rafiné.
Non?

Ou est le problème?
Permalien 2007-06-02 10:12:48
Commentaire de: Olivette Quinn
Imaginez ce qui sort dans la bouche de André Arthur et du psy. à une patte......
Permalien 2007-06-02 11:51:59
Commentaire de: Prog Peter
Faudra pas oublier de récupérer les pets à Pauline dans sa toilette silencieuse à $100,000.00.Pensez vous qu'a ce prix on avait prévu un récupérateur de méthane?;-))
Permalien 2007-06-02 14:20:42
Commentaire de: Danny Chamberland
Manger moins de viande, pourquoi pas ? Sans aller aussi loin que le végétarisme, on peut y arriver sans trop modifier notre mode de vie. Pas seulement parce que les boeufs pètent mais aussi parce que faire place à tous ces troupeaux conduit à une déforestation intensive.
Permalien 2007-06-02 14:45:54
Commentaire de: Alexandre Lahos
@ martine thibault : "avant l'arrivé de l'activité humaine, il n'y avait pas de problèmes environnementaux" ? Vous n'étiez pas dans la forêt, pourtant vous êtes sûre qu'aucun arbre n'est tombé ?

@ Prog Peter : ce doit être 300 000 $ car le coût total de cette fameuse salle de bains s'élevait à 400 000 $ !

Soit dit en passant, j'ai lu de sources non confirmées que seulement 1/3 des adultes émettent du méthane par voie anale, ce qui semblerait être héréditaire. À quand la thérapie génique pour émetteurs méthaniers ?

Finalement, la "puissance" d'effet de serre relative au dioxyde de carbone dont vous parlez se nomme forçage radiatif.
Permalien 2007-06-02 16:51:03
Commentaire de: Alexandre Lahos
Laisser tomber la viande reviendrait aussi au gros bon sens : les animaux ne gagnent en masse que 10 % de ce qu'ils ont absorbé. Nous ferions donc des gains en mangeant nous-mêmes ce qui nous est comestible parmi ce qu'on donne déjà aux animaux d'élevage.
Permalien 2007-06-02 16:56:44
Commentaire de: j.m. ouellet
tiens ca c est la decouverte du siecles des environnementalistes...est ce a dire qu avant le decouverte du rechauffement de la planete...les animaux ne petaient pas......quand les oiseaulogues le veulent ils peuvent vraiment devenir redicules...c est vrai qu avec des mentors comme brigtte bardot...faut pas chercher bien loin...
Permalien 2007-06-03 06:23:53
Commentaire de: Ciceron Derome
Ne pas péter à volonté sera très pénibles pour certains pédants...

En effet, lorsque certains de ces personnages pètent cela fait Proust....
Permalien 2007-06-03 11:10:13
Commentaire de: normand tremblay
@ Guy Fafard,Commentaire personnel: "L'avenir ce n'est pas l'auto électrique, c'est l'auto à P.E.T. sa peu porter a confusion , ils y en a qui ont pu penser l auto a Pierre Elliot Trudeau
Permalien 2007-06-03 23:54:54
Commentaire de: Jean-Serge Baribeau
En fait, cela fait quelques décennies que des experts nous font savoir que les flatulences de certains animaux causent des dommages à l'environnement. Il ne faut pas oublier que la majorité de ces animaux sont «élevés» par des humains, ce qui relie leurs émanations gazeuses à l'activité humaine.

Mais maintenant que cela est dit et répété, «ouatchez» bien les végétariens, végétaliens et autres puristes. Ils vont nous supplier de ne manger que du trèfle, le trèfle devenant l'atout majeur dans leur jeu moralisateur et souvent très gnangnan!

JSB
Permalien 2007-06-04 11:14:54
Commentaire de: Ciceron Derome
@ Jean-Serge Baribeau

Il y aurait aussi le "blé d'Inde" écologique. Les "vents" d'éthanol sont moins polluants.... Ils pourraient même, éventuellement, être récupérés au moyen d'artifices vestimentaires, chimiques ou autres.
Permalien 2007-06-05 11:29:26
Commentaire de: Jean Narrache
Malheureusement, on ne peut pas modifier notre alimentation et devenirs une planète de végétariens (notez que je ne dis pas QUÉBEC car je suis conscient que l'eau ne tombe pas au tour de ladite province). Avez-vous déjà vu un végétarien péter allègrement? Est-ce vraiment dans une société comme celle-là que nous voulons vivre? :)

JNH
Permalien 2007-06-05 19:51:11

Laisser un commentaire:

Vous désirez réagir à cet article?
au Passeport Canoë pour laisser un commentaire.