8 Août 2007

Permalink 13:17 pm, Richard Martineau / Franc-parler, 303 mots  

Un peuple d'Elvis Gratton?

Selon le journaliste Martin Patriquin, qui travaille au magazine Maclean's, les souverainistes québécois sont frustrés et amers de voir leur option planter du nez, et ils se défoulent en "bashant" le bon peuple, en traitant le Québécois moyen d'inculte, de peureux, de paresseux et d'imbécile heureux...




Pierre Falardeau wants his fellow Quebecers to know that they are lazy, stupid and far too self-satisfied for their own good.

For Falardeau, Canada is an evil and stifling place, and the filmmaker and stalwart separatist has made a career of cataloguing the country's "neo-colonialist" treatment of French Quebec -- often with generous subsidies from Telefilm Canada. These days, though, the rusty-throated polemicist has another, somewhat surprising, target: the ever-increasing number of Quebecers who have effectively turned their back on sovereignty.

"Quebecers have become imbeciles," Falardeau barks over the phone. "This is a population that lives in the suburbs and shops at Wal-Mart. It's a collective problem. Where are the intellectuals? Where are the artists? Where are the thinkers, the ones who are meant to make us reflect?"




Partagez-vous cette analyse?

Croyez-vous que les indépendantistes purs et durs méprisent effectivement le peuple?

Croyez-vous, comme Pierre Falardeau, que les Québécois sont des pissous qui ne pensent qu'au PH de leur piscine?

Bizarre, ce mépris, quand même...

Quand le peuple vote Oui, le peuple est génial. Mais quand le peuple n'embrasse pas chaleureusement l'option séparatiste, le peuple est con...

Comme si la "connerie du peuple" était la seule et unique raison susceptible d'expliquer la chute du sentiment séparatiste!

Et si le peuple avait raison de ne plus triper sur le OUI? Et si c'était les tenants du OUI qui étaient déconnectés? Et si c'était Falardeau qui était dans le champ?

Commentaires:

Cet article n'a pas de commentaires pour le moment...

Laisser un commentaire:

Vous désirez réagir à cet article?
au Passeport Canoë pour laisser un commentaire.