6 Février 2008

Permalink 15:33 pm, Richard Martineau / Franc-parler, 85 mots  

Entre Hillary et Barack

Suis-je le seul à penser que les Démocrates ne se sont pas aidés en proposant un candidat noir et une femme?

Car soyons sérieux: croyez-vous que nos voisins du Sud sont prêts à être dirigés par une femme ou par un noir?

Sur les côtes Est ou Ouest, pas de problème.

Mais le centre et le Sud des États-Unis restent très conservateurs.

Ces gens risquent de voter Républicain, même si George W. Bush les a déçus...


Commentaires:

Commentaire de: Aéro planeur
Malheureusement, je suis bien d’accord avec vous, monsieur Martineau.

Dans l’Amérique profonde, il y en a encore qui croit que le monde a été créé en sept jours, qu’Adam et Ève sont nos ancêtres et qu’un doorman avec une grande barbe nous donnera ou non accès au paradis en examinant notre CV lorsque nous passerons l’arme à gauche.

Difficile, donc, d’imaginer que de tels primitifs puissent choisir un Noir ou une femme comme président.
Permalien 2008-02-06 15:48:38
Commentaire de: danny mansour
Pour une foi je suis d’accord avec vous. Les américains ne sont pas prêts pour voir un noir ou une femme à la tête du pays. Je peux vous prédire que le prochain président US sera républicain. Un noir! Un coup à faire étouffer le KKK.
Permalien 2008-02-06 16:11:49
Commentaire de: michael laughrea1
Le Centre et le Sud sont prêts à voter pour une femme: voyez le vote latino de ces régions.

Ils ne sont peut-être pas prêt à voter pour un noir mais, justement, Obama n'est pas plus noir que Gregory Charles, Normand Brathwaite ou le journaliste Richard Hétu. Non seulement est-il métis (ni blanc; ni noir), mais il a été abandonné par son père noir dès l'âge de 2 ans et il a été éduqué, à partir de l'âge de 2 ans, dans un milieu familial et scolaire blanc.

Je trouve qu'il est condescendant pour les noirs de considérer comme noir quelqu'un qui n'est ni blanc ni noir. C'est un peu comme de leur dire (et de se faire dire par eux): vous êtes tellement nuls (nous sommes tellement nuls) qu'il faut absolument que les métis soient considérés comme noirs. Sinon, nous perdons près de 50 % des éléments les plus performants de notre communauté.

Il se peut fort bien que, enlevez du Québec, ou des USA, les contributions de ceux qui sont mi-noir et mi-blanc, et vous perdez près de 50 % de toutes les célébrités "noires".

Quand on dit d'un métis qu'il est noir, c'est superinsultant pour les mères de Obama, Charles ou Brathwaite. Félicitations à Gregory Charles pour avoir intitulé sont dernier show "Noir et Blanc" et non "Noir"...
Permalien 2008-02-06 16:15:00
Commentaire de: Jean-Claude St-Yves
Ce serait bien qu'une femme dirige les USA. Les juifs ont eu leur Golda, Les américains peuvent bien avoir leur Hilary. Comme ça les décisions vont cessé d'être prise dans les cabinets de toilettes!
Permalien 2008-02-06 16:22:58
Commentaire de: clement cardin
Pour diriger ce pays,le choix est entre une femme,un noir et un éclopé...

THE U.S.A. ARE SCREW!!!
Permalien 2008-02-06 16:28:35
Commentaire de: Docteur Poitras
Je suis tellement content de voir la débâcle des candidats démocrates. Hi hi hi les Républicains de John McCain vont gagner.

Youpiiee !! Cela veut dire moins de taxes et moins de règlements donc plus de prospérité.

Le Canada va être obligé de baisser ses impôts et taxes pour compétitionner avec les USA.

Donc, les républicains au pouvoir, cela veut dire moins de taxes et moins de gouvernement au Canada.
Permalien 2008-02-06 16:46:29
Commentaire de: Docteur Poitras
"Mais le centre et le Sud des États-Unis restent très conservateurs. "

Une chance car sinon le monde serait socialiste et communiste. On doit notre petit peu de libertés individuelles aux conservateurs Américains.
Permalien 2008-02-06 16:48:59
Commentaire de: Marc Auger
Tiger Woods aurait été élu facilement lolllllll
Permalien 2008-02-06 17:03:50
Commentaire de: Michaelle Martel
La lutte entre "Billary" et Obama, n'a aucune espèce d'importante. Les Américains voteront fièrement pour John McCain.

Il n'y a qu'ici qu'on croit à l'importance de la lutte entre une femme et un métis. Aux États-Unis, c'est juste une game pour se distraire un peu.

Cette première puissance du monde, ne laissera pas son pays entre les mains de "Billary", ni entre celles de Obama qui sont en train de se ruiner financièrement pour gagner la bataille.

Il faut un personnage crédible et seul McCain représente présentement cette crédibilité.

EXTRAIT:

"À eux deux, Hillary Clinton et Barack Obama ont amassé 222 millions de dollars pour cette première étape vers la Maison-Blanche (118 millions pour Mme Clinton, 104 millions pour son jeune challenger). À ce jour, la sénatrice de New York a dépensé 80 millions, son collègue de l'Illinois, 85 millions. Vous comptez bien: à deux, 165 millions de dépenses avant même que la moitié des États n'aient voté pour choisir un candidat.

John McCain, en comparaison, a l'air de voyager en classe tourisme sur les ailes d'un transporteur à rabais. Le favori républicain n'a dépensé «que» 39 millions à ce jour et n'a récolté qu'une «modeste» cagnotte de 42 millions, soit deux fois moins que Mitt Romney, qui a amassé 90 millions, dont un auto-prêt de 35 millions. Il y a tout de même une justice pour les «pauvres» en politique.

Parlant de fric et de politique, il semble bien que les électeurs démocrates aisés se soient rangés massivement derrière Hillary Clinton, une tendance décelée dans les premières étapes.

Du côté du Parti républicain, on a appris de la bouche des électeurs que John McCain (il n'a pas fini de nous surprendre celui-là) a obtenu la moitié des votes des républicains opposés à la guerre en Irak, lui qui en est pourtant le plus grand - et le seul - défenseur dans le peloton de tête des candidats encore en course. En plus, les républicains estiment qu'il est plus crédible en matière de politique économique." (Vincent Marissal)

Permalien 2008-02-06 17:05:49
Commentaire de: Marie-Chantal R.
Je ne sais plus, Monsieur Martineau; voici pourquoi:

- En Georgie hier, plus de 50% des "baby boomers" blancs ont voté pour Mr. Obama (pourtant, la Georgie fait bien partie du Deep South raciste).

- Il semble que les jeunes votent en masse pour Mr. Obama et qu'une majorité de gens désirent absolument un grand changement aux U.S.A.

- Mon 3e élément = John McCain sera vraisemblablement le candidat républicain. Étant donné qu'il a affirmé qu'avec lui, les U.S.A. resteraient en guerre dans le coin de l'Afghanistan (et aux alentours) pendant 100 ans et +, je me demande si les électeurs ne décideront pas de laisser tomber les Républicains.

Ces 3 points me font me ? présentement.

Par contre, une élection... ça "s'arrange" bien aux U.S.A.; de plus, des "accidents" regrettables arrivent à des gens remarquables.

Le candidat démocrate (surtout s'il s'agit de Mr. Obama) pourra-t-il "survivre" à tous les lobbys et particulièrement, au complexe militaro-industriel...


Croisons-nous les doigts!

Permalien 2008-02-06 17:13:33
Commentaire de: Sébas Paquin
Vous pensez que John Kerry était mieux que Obama et Hillary? Au moins les 2 candidats démocrate ont du charisme.

Si les Américains choisissent un autre Président républicain après les 8 années désastreuses de Bush, il n'y plus rien à faire pour ce peuple majoritairement taré.
Permalien 2008-02-06 17:16:19
Commentaire de: Michaelle Martel
@ Clément Cardin
Vous dites: "Pour diriger ce pays,le choix est entre une femme,un noir et un éclopé..."

Quel mépris! Mais venant de vous, peut-on s'en surprendre?

"... et un éclopé", dites-vous?
Seuls ceux qui ne font rien de leurs dix doigts(sauf taper sur un clavier comme vous le faites ici) sortent idemnes physiquement dans cette vie.

Éclopé? Est-ce une tare? Un déhonneur? Je préfère un éclopé physique qu'un éclopé mental comme certains ici.

"EN 1967, alors que son avion est abattu au-dessus du Viêt Nam, il est fait prisonnier de guerre à Hanoi. Il restera emprisonné pendant 5 ans et demi dont deux ans en isolement total. Il a refusé, par solidarité avec ses ca­marades, une offre de libération anticipée lorsque ses geôliers, réalisant qu'il était le fils d'un amiral, ont espéré en faire une opération de propagande. Gravement blessé, il ne pourra jamais lever les bras en signe de victoire."

Alors Clément, votre mépris pour cet homme est parfaitement ridicule. En quoi le fait qu'il ne peut plus lever les bras en signe de victoire le rend t-il inapte à gouverner un pays?

De plus, sachez que cet homme qui a connu la torture, a réussi en 2005 à faire adopter au Sénat par 90 voix contre 9 un amendement sur la " prohibition de traitements cruels, inhumains, ou dégradants" envers des prisonniers.

Il est également le père de sept enfants dont une fille adoptée du Bangladesh, et grand-père.

Moi, je trouve cet homme tout à fait admirable et je pense que les États-Unis seraient en très bonnes mains avec lui.




Permalien 2008-02-06 17:36:53
Commentaire de: Réjean Asselin
Hélas je ne crois pas que les Amerloques soient rendu a un stade aussi progressiste que celui-là !

Les Amériacains ne sont plus capable de voir Bush en peinture mais JAMAIS ils auront le courage de porter au pouvoir une femme ou un noir !

Au Canada et au Québec je ne crois pas que nous soyons beaucoup plus évolués . Madame Marois qui est a mes yeux la chef de parti et la politicienne la plus compétente actuellemnt aura besoin de tout son petit change pour se faire élire malheureusement !

Souvenons nous de Boisclair et des grosse farces de " tapette " venant de notre cher Québec des régionale !
Permalien 2008-02-06 17:49:08
Commentaire de: Stan Tremblay
Malheureusement M.Martineau vous avez encore raison!

Les américains (USA + Canada) ne sont pas évolués en assez grand nombre pour faire une analyse objective. Une majorité d'électeurs regardera effectivement la couleur et le sexe des candidats avant les idées.

Et au sud on va probablement réélire un républicain à nouveau.

Ceux qui aiment la guerre seront heureux!
Permalien 2008-02-06 20:28:02
Commentaire de: Réal Leather
Espérons sur l'ouverture des Américains pour un vote pour une femme ou un homme démocrate avec beaucoup de charisme.
Permalien 2008-02-06 20:48:15
Commentaire de: Michaelle Martel
@ Stan Tremblay
Vous dites: "Ceux qui aiment la guerre seront heureux!"

Pauvre Stan, personne n'aime la guerre et personne ne la souhaite. La guerre est un mal nécessaire pour lutter contre un plus grand mal (terrorisme, faschisme, communisme, etc.).
Permalien 2008-02-06 21:06:00
Commentaire de: Nelson Roy
Peut-être que les Américains ne sont pas prêts à élire un noir ou une femme, mais ...

...il faut noter que les Québécois n'étaient pas prêts à élire un homosexuel. Faut pas se le cacher, c'est à cause de ça qu'il n'a pas gagné.
Permalien 2008-02-06 21:22:47
Commentaire de: lawrence Grondin
Malheureusement la majorité a des idées assez statiques des Etats Unis. C’est comme si ce pays était destiné à être gouverner par des extrémistes religieux, des multinationales et des d’un complexe militaro-industriel. Il y a un peu de vérité dans tout ça mais je crois que c’est une société dynamique et capable d’apprendre de ces erreurs.

Aujourd’hui les moyens de communication sont différents, face-book, blogues, etc…. Les démocrates sont conscients de ça et ils sont entraîne de vendre leurs idées d’une façon formidable. McCain est un dinosaure il n’arrivera pas.
Permalien 2008-02-06 22:43:44
Commentaire de: Sébas Paquin
Boisclair n'a pas gagné parce qu'il n'avait aucun charisme et son parti était en déroute (il l'est toujours.

Dans les bureaux de vote, l'homosexualité de Boisclair était un détail aussi insignifiant que les cheveux frisés de Charest.
Permalien 2008-02-06 22:59:04
Commentaire de: Stan Tremblay
@Micaelle Martel:

Pauvre michaelle, vous dites que personnes n'aime la guerre, c'est comme si vous disiez personne n'aime la drogue...HiHiHi...Vou me faites bien rire.

Les marchand d'armes n'aiment sûrement pas la guerre. Bush n'ont plu. Vous n'ont plu....

On est libre de croire ou non ce que vous écrivez!

Moi j'ai fait mon choix. Et je soutiens que plusieur personnes seront heureux que les guerres durent toujours...Ça rapport $$$. Et les excuses que vous donnez sont justement des excuses pour s'enrichir en faisant la guerre.

Ici je vous cite par un copié/collé: "La guerre est un mal nécessaire pour lutter contre un plus grand mal (terrorisme, faschisme, communisme, etc.). "

Me semble avoir déjà lu ça quelques part......Ah oui un livre allemand de 1933!
Permalien 2008-02-06 23:40:23
Commentaire de: Réjean Asselin
sebas Paquin

C'est plutôt le contraire , c'est justement quand les gens se retrouvaient seule avec leur bulletin de vote que l'homosexualité d'un Boisclair a joué contre lui , surtout en région. La même chose se produira avec les candidats démocrates américains . Tu ne peux pas sortir les préjugés et le mépris des gens aussi facilement .

Concernant le PQ il est beaucoup moins en déroute que l'étoile filante a Mario Dumont . Le PQ est légèrement en avance dans les intentions de vote , allo déroute !

Faut pas dire n'importe quoi quand même Sebassss !
Permalien 2008-02-07 07:34:12
Commentaire de: Cali Gula
michael laughrea1

Vous parlez d'Obama comme d'un métisse et vous avez raison.

Mais chez nos voisins du sud, il suffit d'avoir une grand-mère noire et d'avoir ainsi la peau légèrement basanée pour être qualifié de noir.

Pour ce qui est du sujet du blogue, anybody but Clinton. Cette femme est ûne lâche qui a votée en faveur de la guerre en Irak uniquement pour ne pas déplaire à l'opinion publique du moment.

De plus, elle a été achetée par les compagnies pharmaceutiques à l'époque où Bill lui avait donné le mandat d'instaurer un régime de sant universel. Une corrompue.

Seul Obama offre l'espoir d'un vrai changement. Il a du Bob Kennedy dans le nez.

Et s'il fallait que par malheur les républicains soient réélus, McCain est un moindre mal. Mais ils a les évangélistes contre lui car ils le jugent trop libéral à leur goût.
Permalien 2008-02-07 08:27:07
Commentaire de: antoine pierpont
Vous avez probablement raison, Les 2 démocrates sont cuits.... d,ailleurs ça sent déjà les frites

Mc Cain
Permalien 2008-02-07 08:34:15
Commentaire de: Marie-Chantal R.
MICHAELLE MARTEL

Vous oubliez sciemment de mentionner que John McCain, s'il n'était pas allé au Vietnam (ou il n'avait rien à faire, si on veut être juste et honnête), occupé à foutre du NAPALM et de l'AGENT ORANGE sur les petits Vietnamiens, ne serait pas dans l'état pitoyable ou il se retrouve présentement...

SACHEZ DIRE LA VÉRITÉ, SVP!

---

Au fait, pour vous, ça rend un homme honorable le fait qu'il se soit reproduit 7 fois? Pourriez-vous m'expliquer exactement pourquoi...

?

Permalien 2008-02-07 08:38:42
Commentaire de: Alain Berthiaume
C'est quand-même étrange cette question dans les médias à travers le monde: être "prêt", à élire un noir, ou une femme.

Comme s'il fallait être prêt à ca!

Comme s'il fallait se "préparer" à quelque chose pour ca!
Se préparer, comme si on était en retard sur la chose.

Il y a plein de noirs et de femmes élus partout dans le monde!
Et le plus haut symbole de la démocratie dans le monde se demande s'ils sont prêts à...être démocratiques!?!

On voit bien que ca ne tourne pas rond dans ce pays hollywoodien...
Permalien 2008-02-07 10:22:02
Commentaire de: xxxxxxxxx yyyyyyyyyyyyy
@michael laughrea1
"Quand on dit d'un métis qu'il est noir, c'est superinsultant pour les mères de Obama, Charles ou Brathwaite. Félicitations à Gregory Charles pour avoir intitulé sont dernier show "Noir et Blanc" et non "Noir"..."

Une preuve de plus que tu n'es qu'un raciste notoire.
Après ta comparaison boitteuse du nombre de prix Nobel juifs avec les non juifs, voila que tu t'acharnes sur les noirs.
Un noir pourrait être aussi sinon plus intelligent qu'un blanc.
Pas besoin d'avoir un doctorat pour être intelligent.
Docteur Laughréa, tu te rappelles de Docteur Mailloux!
Je vous classe, les deux, dans la même catégorie........


Permalien 2008-02-07 11:40:32
Commentaire de: Marie-Chantal R.
ALAIN BERTHIAUME 10.22.02


Quel message intéressant, brillant!


:)


Permalien 2008-02-07 11:51:12
Commentaire de: Cali Gula
Alain Berthiaume

** Il y a plein de noirs et de femmes élus partout dans le monde!
Et le plus haut symbole de la démocratie dans le monde se demande s'ils sont prêts à...être démocratiques!?! **

Très bien dit. Me semble que la question ne devrait même pas se poser chez un pays qui se targue d'être la plus grande démocratie du monde.
Permalien 2008-02-07 12:13:48
Commentaire de: Cali Gula
Sébas Paquin

Sur quelle planète vivez-vous? Aux dernières élections, sur les blogues, presque tous les commentaires anti-Boisclair parlaient de son homosexualité.


Où je travaillais j'ai entendu plein de commentaires comme : Moi je voterai jamais pour un homo.

Et vous dites qu'il manquait de charisme? Faux. Je l'ai rencontré en personne et il était très charismatique.

Mais faut dire qu'aux bulletins télé ils coupaient le son des applaudissements qui fusaient dans la salle lorsqu'il prononçait un discours. Il avait ainsi l'air de parler devant un publique impassible...
Permalien 2008-02-07 12:19:09
Commentaire de: Melanie W. Robert
Mme Clinton change d'opinion au gré du vent comme une véritable girouette (!). Selon l'opinion du public, simplement pour maintenir le pourvoir, elle va changer d'idée au lieu d'être ferme dans ses idées et ainsi maintenir la confiance des électeurs.

M. Obama serait un meilleur option d'après moi pour les démocrates. Il est jeune, dynamique, articulé et ses idées sont bien établis. Mais les Américains, dans leur tradition d'élire un homme blanc, protestant (quoi qu'il y a eu des exeptions) et d'un âge d'expérience voteront-ils pour un noir ?

M John Mc Cain, chez les républicains est un bon choix aussi. Il a des idées dites très "républicaine" comme sa position sur l'Irak, mais il est aussi vu comme très libéral dans son partis. Par exemple, il est plus environnementaliste et il est prêt a revoir certain aspect du système de santé. Il ne fait dailleurs pas l'unanimité dans son propre partis, car on le dit trop près des démocrates.

Les États-Unis sont menacés par une recession, ça inquiète beaucoup les Américains. Bush, pour plusieurs, est le grand responsable de cet débacle économique, ce qui fait que les rébublicains ont une côte a remontés de ce côté là. Il y aussi un courant environementaliste de plus en plus présent, qui part en grande partie de la Californie. Je crois que M. Mc Cain l'a compris, ce qui contribue à sa grande popularité. Il séduit une grande majorité d'électeurs républicains qui sont tannés des politiques de Bush, mais qui ne veulent pas voter pour les démocrates.

Je crois que l'époque "Bushienne" est terminée. Les Américains seront, sans doute, les premiers a en être soulagé, mais le monde entier aussi.
Permalien 2008-02-07 13:07:12
Commentaire de: Marie-Chantal R.
"Breaking News" de la campagne électorale américaine:

=== Le candidat républicain, Mitt Romney, vient de se retirer de la course.

J'ai pris le temps d'écouter son discours en entier... un vrai Koukou, un fou furieux... pas possible!


Byeee le "Nutty"!


Qu'est-ce que ça cache? L'avenir nous le dira... (et très bientôt, je crois...).



Permalien 2008-02-07 13:58:41
Commentaire de: michael laughrea1
A x y, chercheur de poux. Quand on dit d'Obama, de Gregory Charles ou de Normad Brathwaite qu'ils sont noirs, c'est superinsultant (lire: dénigrant, déplacé) pour leurs mères respectives (qui sont blanches), et quand on dit d'eux qu'ils sont blancs, c'est superinsultant pour leurs pères respectifs (qui sont noirs). C'est tout.

PS: pour ceux qui sont mélangés dans leurs couleurs, aux USA, "white"= Euro-American; "Black"= Afro-american; "latino" = Latino-American, avec l'erreur que tout ce qui est 50 % Afro ou 50 % Latino (ou même parfois 25 % Afro et 25 % Latino, comme le soulignait Cali Gula) est considéré comme "black" et "Latino".

Les "White"' des USA, c'est un peu comme les pure-laines des intégristes québécois. Ne sont pas pure-laines Louis St-Laurent, Jean Charest, Pierre Trudeau, Brian Mulroney, Daniel Johnson, Claude Ryan, et Pierre Trudeau (car de 50 %à 100 % irlandais dans les 6 premiers cas--à vérifier pour Ryan-- et 50 % écossais pour Trudeau) ... et même à la rigueur Maurice Duplessis (car 25 % Irlandais). Toute utilisation de ces définitions de pure-laine et de "white" pour des fins autres que statistiques a un petit relent nauséabond et condescendant, même si ce n'est pas l'intention originale.
Permalien 2008-02-07 14:48:15
Commentaire de: Kim Jolicoeur
Je crois fermement que Obama et Clinton ont été mis dans la course expressément pour que les Républicains gagnent encore.

La guerre, ça rapporte trop à certaines personnes et ça doit continuer...

Permalien 2008-02-07 14:57:39
Commentaire de: Marie-Chantal R.
KIM JOLICOEUR 14.57.39


Il est évident que vous manquez probablement d'information au sujet de la politique américaine.

Connaissez-vous vraiment la vie et le parcours politique de Mr. Obama?

Savez-vous à quoi carburent les Républicains?

?!

Euh... et les Clinton, leur parcours, leurs véritables idéaux et intérêts?
Permalien 2008-02-07 16:38:05
Commentaire de: Isalou T.
Moi je ne les comprends pas ben ben les Amaracains !!!

En tout cas, depuis le tout début, lorsque j'ai vu qui étaient les personnes se présentant pour les Démocrates (un noir et une femme) j'ai tout de suite su que ce serait encore un Républicain qui serait le Président des USA.

Et ce, même si une grande majorité en ont assez des politiques et du gouvernement de Bush... ils se verront obligés de voter « encore une fois » pour un Républicain, en espérant qu'il fera mieux que le précédent (voeu pieu). Car un noir ? une femme ? PAS QUESTION !

J'espérais seulement que ce ne soit pas le Mormon archi milliardaire qui gagne, et je ne souhaite pas non plus le « preacher évangéliste... ». Mais je dois avouer que la tête de McCain ne me revient pas beaucoup non plus. Ai-je bien entendu, ou me trompais-je en disant que ce John McCain est dans les 70 ans très avancé ??? (plus près du 80 que du 70).

La dernière fois que les USA ont voté pour un « vieux », soit Reagan, ça n'a pas été fameux du tout... il n'était pas un peu beaucoup Alzeimer ?

C'est quoi l'idée de mettre une personne si vieille pour diriger un pays, surtout les États-Unis d'Amérique ?

Mais de tout façon, ça ne sera pas facile avec un autre Républicain à la tête de ce pays... j'aurais quand même préféré une madame Hillary Rodham Clinton à un républicain.

Il y a tout de même pas mal de pays dirigé par des femmes, et ça va très bien dans les pays concernés. Mais les « MACHO » étatsuniens, tout comme les « macho » canadians, sont pas très évolués par rapport à voir leurs pays dirigés par la gente féminine. Et ce sont des pays prospères à part de ça... plus petit que nos deux pays ici, mais la grandeur du pays n'a pas d'importance selon moi.

Une Cheffe entourée d'une équipe mixte est aussi bonne (sinon meilleure) qu'un Chef avec une équipe mixte, bien « équilibré ».

Ni Clinton, ni Obama ne passeront ! :-(
Permalien 2008-02-07 17:14:30
Commentaire de: clement cardin
Martel dit:

"Il a refusé, par solidarité avec ses ca­marades, une offre de libération "


Quel imbécile!


Si il a si peu d'intêrêt à la vie,comment vas-t-il réagir face aux soldats en iraq?Les sacrifier pour ne pas perdre la face?C'est de l'orgueuil mal placé.


"Moi, je trouve cet homme tout à fait admirable et je pense que les États-Unis seraient en très bonnes mains avec lui. "

Attention que la situation lui échappe des ses mains estrophiés...



Permalien 2008-02-07 17:19:58
Commentaire de: Michaelle Martel
@ Isalou T.
John McCain est né le 29 aôut 1936, il a donc 71 ans. Ce qui est encore jeune pour un homme. De plus, il est beau bonhomme, a du charisme et à plus l'air de 65 ans qu'autre chose. Qu'est-ce que vous avez contre les aînée? Moi je les aiment bien, ce sont des gens expérimentés qui en vu plus d'une. Les jeunots sans expérience, j'admets que ça me fais un peu peur, surtout pour diriger la première puissance au monde.

Quant à "Billary", personne n'a vraiment l'intention de ravoir Bill Clinton comme Président. Car, ne vous trompez-y pas, c'est Bill qui va diriger. Avez-vous vu les slogans américains à la télé? "NO MORE CLINTON". Ça veut tout dire!
Permalien 2008-02-07 19:37:41
Commentaire de: martin gingras
Pas sur que personne ne voudrait revoir Clinton,juste un petit rappel,Clinton a laissé un pays en santé au plan économique et surtout un pays respecté par la communauté internationale,en 8 ans au pouvoir Bush a réussi a mettre le pays dans la dèche et a faire détester les USA a peu pres partout sur la planete,pour avoir pas mal jasé avec des Américains je peut dire qu'ils ont hâte en sac... de se débarasser de ce moron et qu'ils s'ennuient ne maudit de l'ère Clinton,ceci étant dit si j'avais le droit de voter au États-Unis mon vote irait a Obama simplement parce que je pense qu'il est l'avenir de ce Pays,s'il est élu je crois fermement qu'il sera un grand Président.
Permalien 2008-02-07 20:07:42
Commentaire de: Marie-Chantal R.
MICHAELLE MARTEL



C'est jeune pour un homme 71 ans... et McCain est beau bonhomme; je comprends que tous les goûts sont permis, mais là, vous poussez un peu pas mal...

Je suis stupéfiée à l'observation de votre conscience tellement é l a s t i q u e que vous en êtes capable d'admirer un homme qui est allé "napalmé" et "agent orangisé" des gens, tout en se pavanant comme étant un supposé héros après.

Je suis dégoûtée, voilà!!!


P.S.: Je crois que je viens d'oublier, l'espace de quelques instants, que vous n'êtes qu'un personnage du blogue, destiné à faire réagir les gens.

Bah... ça m'a fait du bien de m'exprimer quand même... hihi!

:P


Permalien 2008-02-07 20:24:00
Commentaire de: Michaelle Martel
@ Clément Cardin

-L'engagement américain au Vietnam débute sous Eisenhower en 1955.

- En 1961, le président Kennedy porte à 15 000 hommes l'effectif des conseillers militaires

- En 1964 Lyndon Johnson augmente le contingent. Cette implication grandissante est motivée par la peur des menaces de l’élargissement du communisme.

- En 1969, Richard Nixon est élu et tente de d'aider progressivement la RVN à construire sa propre armée de sorte qu'elle puisse poursuivre la guerre par lui-même.

Alors, selon vous Clément, est-ce à dire qu'Eisenhower, Jonh Kennedy, Lyndon Johnson et Richard Nixon, étaient tous des cons et que vous êtes le seul brillant du groupe?
Permalien 2008-02-07 21:15:26
Commentaire de: Michaelle Martel
@ Marie-Chantale R.
Vous m'accordez beaucoup trop d'importance. Je ne suis pas la pour faire réagir personne, je suis là, tout comme vous, pour échanger et parfois pour informer.

Mais il semblerait que sur ce blogue, beaucoup de gens réagissent au fait qu'on ne pense pas comme eux. Étrange tout même ce phénomène!
Permalien 2008-02-07 21:46:24
Commentaire de: Isalou T.
@ MICHAELLE MARTEL

Vous me demandez : « Qu'est-ce que vous avez contre les aînés? »

Rectification : je n'ai rien contre les aînés, au contraire. Ils apportent leurs expériences et leurs expertises. Mon commentaire était en rapport avec le fait que je le croyais plus près de 80 ans que de 70 ; mon commentaire allait pourtant dans ce sens.

Et vous écrivez aussi ceci :
« Il a 71 ans... Ce qui est encore jeune pour un homme. »
Et pour une femme ??? Ce serait trop vieux ?

Et vous rajoutez : « De plus, il est beau bonhomme... »
Alors là, c'est une question de goût et ça ne se discute pas. Personnellement, je ne le trouve pas beau bonhomme, MAIS PAS DU TOUT ! Mais ça n'a aucun rapport ni d'importance, on ne vote pas pour un concours de beauté, c'pas ?

« Les jeunots sans expérience... j'admets que ça me fais un peu peur... », écrivez-vous.
Je ne souhaite pas plus un jeunot comme vous dites.

Ce qu'il faut, c'est la meilleure personne pour gouverner un Pays de la taille et de la trempe des USA.
Qu'il soit noir (ou métis)ou blanc, homme ou femme, jeune ou plus âgé ne fait aucune différence, mais mon opinion personnelle est qu'à 80 ans c'est un peu vieux pour gouverner. Puisque ce n'est pas le cas, alors il n'y a plus rien à discuter.

Et je prédisais seulement que dans les circonstances actuelles, les Étasuniens vont encore voter pour un Républicain, et qu'il est dommage que cela s'enligne avec John McCain puisque celui-ci est 100% POUR la continuation de la guerre en Irak... et cela, la population ne semble pas l'entendre ou en être consciente.
Permalien 2008-02-07 23:37:13
Commentaire de: Michaelle Martel
@ Isalou T:
Vous me dites: "Et vous écrivez aussi ceci : « Il a 71 ans... Ce qui est encore jeune pour un homme. » Et pour une femme ??? Ce serait trop vieux ?

Faut croire que oui Isalou, vous vous rappelez de la photo de Madame Clinton? Seulement 61 ans qu'elle a. Et les journaux titraient: "Est-ce que les Américains ont envie de regarder cette femme vieillir durant 4 ans?" Enfin, quelque chose du genre, je n'ai pas devant moi le texte exact.

Pour le reste de votre commentaire, on est toutes deux d'accord. Sauf peut-être pour l'Irak. En fait, je crois que McCain est responsable en voulant rester en Irak jusqu'à ce que ce pays soit stabilisé. On ne quitte pas un pays encore aussi fragile. Sinon, à quoi aurait servi la guerre? Tout serait à recommencer. "Ce qui vaut la peine d'être fait, vaut la peine d'être bien fait". Le but était de libérer ce pays de sa dictature sanguinaire, d'en chasser les terroristes et d'amener un peu de mieux être aux Irakiens qui le méritent bien.

Ce pays aspire maintenant à la démocratie et à la paix, faut l'aider tout de même, c'était le but. Puis faut aussi rester pour aider par la suite à la reconstruction, on est civilisé après tout. On ne va pas quitter en plein bordel, en disant: Merci, bonsoir! Je suis convaincue que lorsque l'Irak sera devenue une démocratie paisible, que d'autres pays musulmans auront envie de les imiter. On prêche par l'exemple, non! Le bien-être est toujours enviable. Ces pays de dictatures sont en guerre contre eux-mêmes depuis le début de l'humanité, j'ai hâte qu'ils aspirent enfin à la paix. Espérons qu'ils prendont modèle sur le nouvel Irak.

Je pense sincèrement que M. McCain est un homme reponsable et intègre et je souhaite pour le bien de tous les Américains, qu'ils élisent cet homme comme Président.


Permalien 2008-02-08 01:08:55
Commentaire de: Marie-Douce Bélanger
peut-être que cela a déjà été dit, je n'ai pas lu tous les commentaires, mais une chose est sûre :

ces élections attirent les foules!

dans mon cours d'Actualité politique internationale la prof a dit qu'il y avait des quartiers qui passaient de 10-15 électeurs allant voter à plusieurs centaines allant voter.

c'est qu'avant il y avait Bush et un autre candidat ordinaire. les élections ne suscitaient aucun intérêt. mais là, avec un noir et une femme, les choses changent. que la famille Kennedy donne son appui à Obama, ça aide.

les gens s'intéressent à ces élections et en ont marre de Bush. 2 + 2 égalant 4, ils vont massivement voter pour éliminer Bush. parce que ce dernier n'a pas juste "déçu" ses électeurs mais entraîne son pays dans une guerre dont personne ne veut, et si les américains sont le moindrement intelligents ils voteront contre lui.
Permalien 2008-02-08 07:53:04
Commentaire de: Kim Jolicoeur
@ Marie-Chantal R.

"Il est évident que vous manquez probablement d'information au sujet de la politique américaine."

Probablement et je regarde sans doute trop de films et d'émissions de télé genre "24". ;)

"Connaissez-vous vraiment la vie et le parcours politique de Mr. Obama?"

Non et je suspecte que vous ne connaissez rien non plus, à part ce que les médias AMÉRICAINS nous transmettent.

"Savez-vous à quoi carburent les Républicains?"

En théorie ils sont plutôt conservateurs, avec des idéologies plutôt... disont "sudistes"?

Dans les faits cependant, les politiciens, tout comme vous et moi, sont très dans le milieu. Parlez-en à Jean Charest...

"Euh... et les Clinton, leur parcours, leurs véritables idéaux et intérêts?"

Même chose, on ne connait que se que les médias nous transmettent.


On ne fait que spéculer ici parce qu'à moins d'avoir connu personellement ces gens de politique, tout ce que l'on connais c'est leur personnalité publique, ce qui a de plus beau et de vertueux chez eux.

Surtout en campagne électorale.

Permalien 2008-02-08 11:10:50
Commentaire de: Jean-Roch Lapointe
TRANSCENDER LE GENRE, LA RACE, LA DÉMOGRAPHIE!

Je pense que ce n’est pas le parti démocrate qui propose des candidats, mais plutôt les candidats qui choisissent de faire campagne à l’investiture.

Pour 2008, le parti démocrate avait dès le départ un dilemne historique : Retrouver en même temps dans ses candidats une femme blanche de prestige et un homme noir de charisme.

Hillary Rhodam Clinton, Sénatrice de l’État de New York, est l’ex-première dame des États-Unis (1993-2001) et l’ex-première dame de l’Arkansas (1982-1993), étant l’épouse de William Jefferson Clinton, ex-gouveneur de l’Arkansas et ex-Président des États-Unis.

Le Sénateur Africo-américain de l’Illinois, Barack Obama, connait quant à lui une montée fulgurante depuis qu’il s’est opposé en 2002 à la guerre en Irak et qu’il a prononcé en 2004, sur invitation du candidat présidentiel John Kerry, un vibrant discours. Il est un orateur et un communicateur hors de l’ordinaire, il attire des foules enthousiastes partout oû il passe. Il est un formidable organisateur capable de susciter des levées de fond venant de toutes les classes de la société; son nombre record de supporteurs dépasse les 650,000.

En 2004, Al Sharpton, un leader noir, s’était présenté à l’investiture démocrate; il n’avait pas le charisme de Barack Obama; la Sénatrice noire Carol Mosely s’était aussi présentée, mais elle n’avait pas la notoriété d’Hillary Clinton. En 1988, le Pasteur noir Jesse Jackson, était arrivé 2ième, après Michael Dudakis, en gagnant 13 primaires et caucus et 6.6 millions de vote. Mais, et Jesse Jackson le reconnait lui-même, le Sénateur Barack Obama a du charisme, inspire et crée de l’espoir, comme l’a fait John F Kennedy en 1960; Obama transcende la race, le genre, la démographie; il est le Prince de la politique comme l’est au Golf professionnel Tiger Woods.

Dans les faits, les membres du parti démocrate ont montré leur ouverture à la race et au genre, en ce Super Mardi du 5 février 2008, puisque seuls Hillary Clinton et Barack Obama demeurent dans la course à l,investiture démovrate.

Le Super Mardi a donné 13 (15 au cumulatif) des 22 États à Barack Obama et 9 à Hillary Clinton (11 au cumulatif). Barack Obama a gagné un total cumulatif de 838 délégués et Hillary Clinton 834 (National oveview-primary results, MSNBC.com, 6 février 2006). Obama a recu, ce Super Mardi, 7,369,778 (49.80%) et Clinton 7,427,700 (50.20%) (P. Healy, Obama and Clinton Brace for Drawn-out Campaign, The N Y Times, 7 février 2008).

Maureen Dowd (Darkness and Light, The N Y Times, 6 février 2008) écrit que si le Sénateur Africo-Américain de l’Illinois veut devenir Président, il devra affronter son dragon, soit la machine d’attaque Clinton (Clinton attack machine); cette machine n’est pas invincible, mais elle crache le feu. Obama a répliqué, que malgré sa maigreur, il est tenace, et il; vient de Chicago. Donc rien de perdu, mais encore rien de gagné. Le temps, en augmentant sa notoriété, pourait jouer en faveur d’Obama, qui est mieux nanti pour battre John MaCCain à l’élection générale
Permalien 2008-02-08 15:18:15
Commentaire de: Michaelle Martel
Savez-vous qui est l'Expert du Moyen-Orient pour Obama? C'est Robert Malley.

Savez-vous qui est Robert Malley?

"On le connait de nom, pour avoir vu sa signature ici et là, en haut ou au bas d’articles pro-palestiniens en diable et anti-israéliens sans modération, avec un talent tout particulier pour la contre-vérité et l’affabulation.

Robert Malley se répand depuis des années dans les médias, écrit avec son compère, Hussein Agha, ancien conseiller d'Arafat, des articles d'opinion dans lesquels le mensonge coule à flot. Malley est favorable à une politique
d'« engagement » avec le Hamas, le Hezbollah, la Syrie et l'Iran, avec Muqtada al-Sadr, l'assassin hirsute des faubourgs chiites de Bagdad. Seul Israël, surprenez-vous, ne mérite aucun « engagement » mais uniquement d'être forcé de faire ceci ou cela. Robert Malley, hagiographe d'Arafat et de l'extrémisme arabo-musulman, menteur de première classe.

Eh bien, Robert Malley est conseiller d'Obama pour le Moyen-Orient.

La brochette des autres conseillers est néanmoins inquiétante, car elle permet de voir, par anticipation, ce que pourrait être la politique internationale d'Obama.
Pire, la composition de cette équipe montre à quel point le banditisme politico-djhadi est bienvenu dans la Gauche américaine. C'est ce que représente Robert Malley. C'est la « Longue Marche » dans l'Establishment, du
banditisme politique gauchiste, marxo-guévariste et assimilé."



Permalien 2008-02-11 15:09:26

Laisser un commentaire:

Vous désirez réagir à cet article?
au Passeport Canoë pour laisser un commentaire.