14 Janvier 2010

Permalink 13:11 pm, Richard Martineau / Franc-parler, 295 mots  

Haïti: un pays qui tire le diable par la queue

Tité du Figaro:

À l'heure actuelle, Haïti est ainsi considéré comme le pays le plys pauvre des Amériques. Le taux de chômage atteint plus de 65 % de la population active.

78 % de la population vit sous le seuil de pauvreté de deux dollars par jour et 54 % dans un état de pauvreté extrême (moins d'un dollar par jour).

***

Tiré du site Internet Crise alimentaire:

"Une bonne tranche de la population d'Haïti vit dans une situation d'insécurité alimentaire "chronique élevée", estime le Programme alimentaire mondiale, PAM, un organisme des Nations-unies.

"La situation en Haïti est caractérisée par des carences alimentaires sévères, beaucoup de gens ne mangeant que des céréales", évalue Benoît Thiry directeur adjoint du Programme alimentaire mondial (PAM) en Haïti.

Selon un rapport publié fin novembre par le Conseil national de la sécurité alimentaire (CSNA) haïtien, plus d'un Haïtien sur quatre est sous-alimenté, soit 1,8 million de personnes.

***

Tiré du site de l'UNICEF :

Le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) et l'Université de Bristol (Angleterre) ont réalisé une étude sur la pauvreté absolue des enfants en Haïti.

Selon cette étude 70% d'enfants vivant en Haïti n'ont pas accès à au moins un des sept services sociaux de base, qui sont l'alimentation, l'accès à l'eau potable et aux facilités d'hygiène et d'assainissement, à l'éducation, à la santé, à l'habitat et à l'information. 54% d'entre eux vivaient dans un habitat indécent et dans des conditions de promiscuité et 11% n'avaient jamais été scolarisés.

Il n'est dans l'intérêt de personne que 7 enfants haïtiens sur 10 souffrent de maux causés par la privation grave et que plus de 4 enfants sur 10 grandissent dans les terribles conditions de la pauvreté absolue.







Commentaires:

Cet article n'a pas de commentaires pour le moment...

Laisser un commentaire:

Vous désirez réagir à cet article?
au Passeport Canoë pour laisser un commentaire.