21 Décembre 2010

Permalink 17:30 pm, Richard Martineau / Franc-parler, 606 mots  

La méchante droite

C’est avec une grande tristesse que j’ai appris que les ennuis de santé de mon confrère Daniel Audet, loin de se résorber, se sont aggravés.

Je lui souhaite, ainsi qu’à sa fille et à sa conjointe, beaucoup de courage pour affronter cette nouvelle épreuve.


LE VRAI SENS DES MOTS

Ce qui m’a tout autant chagriné est que Daniel se fasse traité de suppôt de l’extrême droite par Léo-Paul Lauzon.

« Extrême droite » ? Vraiment ?

À force de crier au fascisme dès que quelqu’un ose remettre en question le programme de Québec Solidaire, la gauche est en train de perdre toute crédibilité.

Bientôt, si ça continue, on va traiter Mario Dumont de nazi.

Calmez-vous, bordel, et relisez vos livres d’histoire pour vous rafraîchir la mémoire et réapprendre le vrai sens des mots…

Je n’appartiens pas à la famille idéologique de Léo-Paul Lauzon. Pourtant, lorsque j’ai appris il y a quelques années qu’il souffrait du cancer de la prostate, ça m’a secoué.

Jamais il ne me serait passé à l’idée d’appeler un chroniqueur pour lui reprocher de ne pas avoir écrit, dans un papier portant sur son courageux combat contre la maladie, que le célèbre prof de l’UQAM est un suppôt de l’extrême gauche.

Voyons !

C’est bien beau, les idées, mais la vie — et les gens — sont plus importants…


UN MEURTRE « ORDINAIRE »

Ça me rappelle une anecdote qui m’est arrivée il y a quelques années.

Je venais tout juste d’apprendre que le cinéaste néerlandais Théo Van Gogh s’était fait assassiner par un militant islamiste alors qu’il faisait du vélo en plein cœur d’Amsterdam.

Encore secoué par cette nouvelle, j’entre dans un resto et aperçois le réalisateur Jean-Daniel Lafond, compagnon de la future gouverneure générale Michaëlle Jean.

« T’as vu ce qui s’est passé ? lui dis-je. Thé Van Gogh s’est fait poignarder en plein jour par un fou d’Allah ! »

« Ouais, me répond-il, mais c’était un gars d’extrême droite, non ? »

D’abord, c’est faux, le petit-fils de Vincent Van Gogh n’appartenait pas à l’extrême droite. Et même s’il se situait effectivement plus à droite que la majorité des artistes, cela rend-il son meurtre plus acceptable, moins scandaleux ?

On l’a égorgé en plein jour ! Dans la rue, devant les passants !

C’est quoi, ce délire ?


DES PRÉJUGÉS TENACE

C’est fou comme certaines personnes ont des préjugés stupides contre les gens « de droite ». Ils s’imaginent que ces gens passent leurs temps à pester contre les pauvres et à essayer de rendre les riches encore plus riches…

J’ai le privilège de connaître quelques figures de proue de la « nouvelle droite » : le sociologue Mathieu Bock-Côté, le politologue Christian Dufour, le chroniqueur Éric Duhaime, de même que Joanne Marcotte et Denis Julien du Réseau Liberté Québec.

C’est drôle, mais chaque fois que je mange avec eux, je les entends réfléchir à voix haute sur des moyens possibles de rendre les programmes sociaux et le système de santé plus performants, le système d’éducation plus efficace, le Québec plus compétitif…

Ils sont stimulants, intelligents et animés par une volonté réelle d’améliorer le sort de l’ensemble des Québécois.

Ce sont eux, les grands méchants loups ?

Amenez-en d’autres !