27 Janvier 2011

Permalink 07:07 am, Richard Martineau / Franc-parler, 256 mots  

Sacro-sainte laïcité?

Hier, dans une lettre ouverte publiée dans La Presse, Benoît Pelletier, titulaire à la faculté de droit de l’Université d’Ottawa, critiquait les gens qui ont appuyé la décision des responsables de l’Assemblée Nationale ne pas permettre à quatre membres de la communauté sikhe d’entrer dans la bâtisse avec leur kirpan.

« Je crains que si l’on interdit aux employés de l’État de porter des signes religieux, écrit-il, on éloigne encore plus de la fonction publique québécoise les membres de certaines communautés culturelles qui y sont déjà sous-représentées… »

Une question, monsieur le professeur : pourquoi le fardeau de l’intégration reposerait-il entièrement sur les épaules de l’État ?

Ce n’est pas à l’État de se plier aux exigences de l’immigrant. C’est à l’immigrant de se plier aux demandes de l’État !


UN DISCOURS INFANTILE

Se pourrait-il que si certaines communautés culturelles sont sous-représentées dans la fonction publique québécoise, c’est parce que plusieurs membres de ces communautés refusent de se plier aux règles qui ont cours dans la fonction publique ?

Ce n’est pas à l’État d’accepter le voile, c’est aux femmes voilées de l’enlever !

Ce n’est pas un service à rendre aux nouveaux arrivants que de leur dire qu’ils ne sont aucunement responsables du succès (ou de l’échec) de leur intégration.

C’est les infantiliser.

Et les condamner à demeurer dans la marge…



Commentaires:

Commentaire de: Paul Tergeist
Vous êtes tellement dans l'champ avec vos discutions religieuses.Le jour où que le monde vont se reveiller de ce qu'il se passe en vérité,Chrétiens,Juifs et Musulmans se tiendront main dans la main.
Permalien 2011-01-27 07:21:15
Commentaire de: Allen Guilbert
« S'intégrer à quelques chose : c'est accepter d'oublier ce qui nous définit pour nous revêtir d'une nouvelle identité appartenant à l'entité qui nous reçoit. »

A.G.
Permalien 2011-01-27 07:32:16
Commentaire de: Alain Mallette
Tres bien dit M.Martineau.

J'ajouterais meme,quand est-il de la liberté de concience?
Si je suis disons, péquiste,ai-je le droit de porter une casquette ou un macaron du PQ si je travail dans la fonction publique?
J'ose croire que non.J'ai le droit d'etre Péquiste,liberal,de gauche de droite,mais lorsque je travail dans la fonction publique,je me doit de laisser mes convictions de coté,du moins de ne pas les afficher.
Que mes convictions soient religieuses,politique,sociologiques,ect...
En tant que citoyen qui utilise les services de l'état, je n'ai pas a savoir quel sont les convictions de ceux qui me servent.
Alors,pourquoi donc pour certains,dont Benoit Pelletier, la liberté de culte a-t-elle préséance sur les libertés de concience?
Permalien 2011-01-27 07:38:07
Commentaire de: Robert Labonté
Ouin c'est en plein cela. Intégration.
Permalien 2011-01-27 07:46:44
Commentaire de: Léonce Naud
Un État ne connaît que des citoyens.
Permalien 2011-01-27 07:48:29
Commentaire de: Thérèse Julien
Il semble que M. Benoit Pelletier, se soit laisser facilement "aveugler" par la description PSEUDO religieuse du kirpan - même chose pour les femmes voilées dans les Institutions publiques.

Les Canadiens Québécois, N'ONT PAS à s'adapter aux us et coutumes religieuses et autres des immigrants; c'est plutôt l'inverse qui est plus "raisonnable".
Permalien 2011-01-27 08:01:31
Commentaire de: mongrain desel
Il s'agit effectivement d'un discours infantilisant! Ce ne sont pas les règlements qui éloignent de la fonction publique les personnes religieuses à l'approche fondamentaliste mais bien leur refus de se plier aux mêmes règlement que tout le monde.

Une religion n'est pas un handicap, et même s'il s'agit généralement du résultat d'un endoctrinement subis dans l'enfance, il s'agit en principe d'un choix personnel. C'est encore plus vrai pour les personnes qui se convertissent à l'âge adulte après avoir été élevés dans une autre religion ou dans aucune en particulier.

On se doit de traiter tout les concitoyens comme des êtres suiffisament intelligents pour assumer les conséquences de leurs choix, au lieu de les traiter comme des enfants gâtés qu'on risque d'effrayer en leur demandant de faire le moindre effort.

Je peux marcher normalement. Si je voulais je pourrais décider de ne plus me déplacer qu'en fauteuil roulant mais il faudrait que j'assume que je ne pourrai pas exercer un métier dans la construction, la police, la danse et la majorité des sports. Je ne pourrais surtout pas exiger qu'on me traite comme s'il m'était réellement impossible de marcher!
Permalien 2011-01-27 08:13:41
Commentaire de: MARIUS BRISSON
M. Martineau,
Ce monsieur Pelletier ne changera pas. C'est le même M. Pelletier, alors Ministre de l'Insécurité Publique, qui avait fait dans ses pantalons lors de l'incendie de la maison de James Gabriel et la prise par force du poste de police, par des bandits d'Oka. Qu'attendez-vous de lui?? Heureusement pour nous, il n'est plus en politique. Dequoi se mêle-t-il au juste dans les accommodements déraisonnables au Québec. Il enseigne en Ontario...j'espère aussi qu'il y réside.Continuez votre bon travail.

Marius Brisson
Permalien 2011-01-27 08:22:13
Commentaire de: luc giguere
Je suis completement d,accord avec vous 100%.J,ai comme Québecquois été immigrant dans différent pays ,il n,y a jamais eu d,accomodements ,il nous faut suivre les lois et coutumes,si non c,est la porte,on ne vous ne renouvelle pas votre permis et on vous demande un certificat de la G.R.C.et médical.Il n,y a pas de débats a la Bouchard ,ils sont chez eux et c,est comme ca que ca fonctionne ,point,nesseyer pas pour rester qu,on va vous tuer dans votre pays,ils vont vous déporter le jour suivant,ici le gouv.pour des votes n,importe quoi,avec juif,musulman,race,ont fait un proces qui dure depuis 2 ans a Montreal Nord pour une gang de voleurs et bums,ils ont des dossiers a ne plus finir,vols,drogues ect,prison ou déportation,pauvre policiers ,ils ont beaucoups de patience avec certain avocats prete a vendre leur mere pour une piastre,savant que leur client est coupable.Mr.Martineau bravo
Permalien 2011-01-27 08:24:29
Commentaire de: Michel edoin
le commentaire de monsieur Pelletier me surprend , surtout de la part d`un homme aussi scolarisé , j`ai du voyager a l`étranger durant de longues années et a chaque pays ou nous avions des mandats , on nous prévenait des us et coutumes et sur quoi on devait faire attention , comme pas regarder les femmes a un endroit , pas discuter de politique a un autre ou pas d`alcool , il fallait se plier aux lois et coutumes afin de pouvoir remplir nos mandats , sinon , on risquait d`etre expulsé par les autorités locales , au Canada , on devra avoir des regles claires au sujet des accomodements religieux afin que les gens qui veulent venir ici et s`intégrer soient au courant des regles et sachent a quoi s`attendre , je demanderais a monsieur Pelletier s`il fumerait dans une résidence de non fumeurs ou s`il déboucherait une bouteille dans la maison d`un AA ou d`un iman , les Sikhs savaient ou il s`en allait et ils ont voulu tester le systeme , ils ont eu leur réponse .
en terminant , monsieur Pelletier vous faites partie des aplatventristes qui pratiquent la politique de la carpette , ce genre d`approche a placé l`Angleterre dans la situation qu`elle est aujourd`hui face aux islamistes .
Permalien 2011-01-27 08:25:20
Commentaire de: Albert Champagne
Tout à fait d'accord avec Monsieur Martineau. L'état, le gouvernement est neutre. Les employés doivent refléter ce fait. Ils et elles ne sont ni catholiques, ni musulmans, ni Hindoue ou autre confession quand ils exercent leurs fonctions. Leur vêtements ou leurs parures, bijoux, ne donnent aucun indice sur leurs croyances personnelles.
Permalien 2011-01-27 08:32:33
Commentaire de: Benoit Langevin
employés de l'état ?? c'est quoi le rapport ?

ces gens n'étaient PAS des employés de l'état, ce monsieur est complètement hors contexte.
Pourquoi faut-il que ces gens mêlent toujours les cartes ?

M. Martineau je suis tout à fait d'accord avec vous : Que les immigrants ( eu... communautés culturelles...) nous accepte et nous respecte tel que nous sommes et tout ira bien dans le meilleur des mondes :-)
Permalien 2011-01-27 08:37:30
Commentaire de: andré michaud
Si ils veulent que ce soit comme dans leur ancien pays, ils sont TRÈS libre d'y retourner..Heureusement la majorité ne veulent pas que ce soit comme dans le pays qu'ils ont fuit...

Les immigrants peuvent garder leurs superstitions religieuses, en autant qu'ils sont discrets.Et c'est ce que font les bons citoyens, sauf quelques individus (des baveux en bon québécois)qui veulent s'imposer. Avoir des superstitions religieuses ou croire en n'importe quoi n'est pas un droit en soi pour moi, sinon on est pas sorti du bois..les adeptes de Rael vont-ils se promener en tenue extra-terrestres etc..??
Permalien 2011-01-27 08:56:30
Commentaire de: France Ménard
Très bien dit ...Je suis tellement d'accord avec vous !!! Bravo !
Permalien 2011-01-27 09:04:11
Commentaire de: Claude Lajoie
Dis à Pelletier d'aller faire ses devoirs, on entre pas "armé" à l'assemblée nationale, si la religion de certains employés de l'État leur demande de porter un "357 magnum" ou un sabre, on fait quoi?????

Posez la question au titulaire..


Claude Lajoie
Permalien 2011-01-27 09:08:22
Commentaire de: Robert Labonté
Les "élites" vivent dans un univers parallèle à la nôtre.
Permalien 2011-01-27 09:27:36
Commentaire de: Joey Tortorino
Sous représentation...oui des québécois...

Je travaille dans une tour à bureau ou un ministère du gouvernement provincial et c'est un véritable ramassis d'imigrés et de rejets en toutes sortes. Les québécois qui y travaillent sont en minorité. Pourquoi est-ce que les meilleurs emplois les plus sûrs leurs sont accordés au lieu de les donner à des Québécois dont eux et leur famille ont travaillé à obtenir la société que nous sommes?

Et pourquoi devons-nous nous adapter à eux? Pourquoi n,est-ce pas le contraire? Quand on immigre dans un pays c'est pace qu.on y aime la façon de vivre et ses valeurs et qu.on veut y adhérer. Là c'est le contraire qui se passe et on devrait accepter sans mot dire?

Pourquoi existet-il un frigo sous clé pour les juifs à Sainte-Justine dont le code d'ouverture est écrit en hébreu?

Pourquoi cet hopital accepte-t-il de payer pour de la nourriture kosher?

Un hopital confessionnel au Québec ?

Réveillons-nous. Deis Irae.
Permalien 2011-01-27 09:33:11
Commentaire de: Ghislaine Fecteau
Je suis d'accord avec cette réflexion!
Il y a un excellent article sur le site: Poste de veille qui recoupe bien ce sujet.
Article de Mathieu Bock-Côté (paru le 26 janvier dernier) - et voici quelques extraits:

L’affaire du kirpan à l’Assemblée nationale fait jaser depuis une semaine. On y entend l’écho de la crise des accommodements raisonnables.
Mais un événement encore plus intéressant a eu lieu lors de la consultation parlementaire chargée d’étudier le projet de loi 94, visant à encadrer le port du voile intégral, alors que l’Assemblée nationale recevait le Centre culturel islamique de Québec (CCIQ).
Le Québec pratiquerait la « discrimination systémique à l’embauche », il se rendrait coupable d’exclusion, de racisme.

Ce discours victimaire, nous y sommes habitués. Mais au terme de la séance, Benoît Charette a posé une question embarrassante. Après avoir rappelé avec tact à la représentante du CCIQ qu’elle avait refusé de lui serrer la main, il lui a demandé si le fait que certaines communautés culturelles refusent ainsi les mœurs de la société d’accueil ne contribuait pas au moins partiellement à leurs problèmes d’intégration.

La représentante du CCIQ a patiné un peu. Le cœur de sa réponse était toutefois sans ambiguïté : le député Charette aurait dû être au courant des rapports entre les sexes commandés par la religion musulmane (et de la conception particulièrement rigoriste qu’on semble s’en faire au CCIQ).

Je résume : selon elle, c’est à la société d’accueil de transformer sa culture pour accueillir « l’autre ». En gros, ce serait désormais à la société d’accueil de s’intégrer à ses immigrants, plus l’inverse. Dans la langue de bois multiculturaliste, on appelle cela « l’ouverture à l’autre ».

L’anecdote est révélatrice. Voilà un exemple de « l’inversion du devoir d’intégration » qu’on nous impose au nom de la diversité. La culture québécoise doit s’effacer devant ceux qui ne veulent pas s’y intégrer. Si elle ne le fait pas, on l’accusera de discrimination. Évidemment, c’est une absurde inversion du bon sens.






Permalien 2011-01-27 09:34:52
Commentaire de: Gilles Laplante
Sacro-sainte laïcité?
« Ce n’est pas un service à rendre aux nouveaux arrivants que de leur dire qu’ils ne sont aucunement responsables du succès (ou de l’échec) de leur intégration.

C’est les infantiliser. »

Vous oubliez que c’est le rôle d’un État obèse d’infantiliser les gens pour pouvoir se goinfrer encore plus.
Permalien 2011-01-27 09:43:23
Commentaire de: Louis Francoeur
Je pense que Benoît Pelletier y va d'une argumentation trop générale. Ce ne sont pas tous les signes religieux qui sont interdits, mais dans ce cas-ci, un symbole religieux qui n'est rien d'autre chose qu'une arme pour tout autre humain sur cette planète.

En pratique, cela pose des questions très concrètes dans l'application de la sécurité:

1- Comment savoir que la personne qui veut entrer avec un poignard n'est pas un criminel déguisé en sikh qui a trouvé cette astuce pour entrer et commettre ses méfaits. Faut-il lui demander quelle religion elle pratique avant de l'admettre (ce qui est encore bien plus odieux en démocratie laïque)? Faut-il le croire sur parole ou lui demander une preuve d'orthodoxie religieuse? On voit bien qu'on tombe dans l'absurde.

2- Comment s'assurer que quelqu'un d'autre ne voudra pas profiter de l'admission d'un Sikh avec un poignard pour s'emparer de son arme et faire des méfaits? D'autant plus que l'annonce de la venue des Sikhs fondamentalistes est souvent connue d'avance.

3- Pourquoi l'État prendrait la perspective d'une religion pour évaluer l'effet sur l'ensemble de la société du port de l'un ou l'autre des objets. Les gens ont droit à leurs croyances, mais l'État doit évaluer les choses selon la raison. Donc pour vous cela peut être un kirpan (symbole religieux), mais pour l'État c'est un poignard.

L'État doit être areligieux, la religion ne le concerne pas. Les accomodements raisonnables doivent se faire dans les deux sens: les citoyens doivent aussi accomoder la collectivité pour que la vie commune soit possible. Les Sikhs fondamentalistes ne sont tout simplement pas raisonnables en refusant de se départir de leur poignard pour une courte période de temps.

Je propose que l'Assemblée nationale remette à chaque Sikh qui la visite un beau petit poignard en silicone pour remplacer leur poignard en acier... ils n'ont pas l'air à être capable d'y penser par eux-mêmes.
Permalien 2011-01-27 09:47:05
Commentaire de: Pierre Alexes
Rien de surprenant sur cet événement. M. Pelletier me laisse avec l’impression que c’est un avocat qui n’a pas d’opinions mais seulement des clients. C’est comme les politiciens, la vérité pour eux est ce qu’ils se laissent convaincre quand ils se lèvent le matin. Voila une opinion qui va lui faire friser les orteilles.
Permalien 2011-01-27 09:58:20
Commentaire de: B ernard Lavallée
Pour un professeur émérite, M. Pelletier passe à côté de l'essentiel, ici au Québec, un immigrant doit s'assimiler à notre culture et non nous, faire la courbette devant la sienne. Notre culture ne doit pas disparaître au nom du rêve du multiculturalisme à la Trudeau. Je ne veux surtout pas que mes petits enfants soit obliger de renier leur culture pour être obliger d'adopter les travers d'une culture archaïque et tribal.
Permalien 2011-01-27 10:09:00
Commentaire de: Jean-Pierre Gascon
M Martineau, la Cour suprême du ROC va tôt ou tard vous remettre dans le droit chemin qui mène à la Tour de Babel, cette érection monumentale de la "Canadian building politic" visant la désintégration de l'identité québécoise.
Permalien 2011-01-27 10:41:05
Commentaire de: claude latour
Monsieur Martineau,vous avez fort bien raison.Comment nos politiciens ne comprennent-ils pas que les religions ne sont pas spirituelles,mais que ce sont des organismes politiques instituées avec un dictat de manière à imposer leur pensée de façon à pouvoir contrôler par la craintes? pourtant les hébreux l'avaient compris il y a environ 6 000 ans lorsque pour se soustraire à des religions très contraignante et sachant que l'humain sentait un besoin d'être rassuré et de se sentir protéger,se sont inventé un Dieu imaginaire se sont imaginer un Dieu invisible;ce Dieu les hébreux le voyaient sans religion,un Dieu à qui les croyants pourraient s'adresser que par la pensée,un Dieu qui ne dérangerait pas les non-croyants,un Dieu qui s'en remettrait à la société pour se diriger.Pour ceux qui se disent de Jésus,c'est de ce Dieu dont il parlait lorsqu'il disait Dieu est en toi tu n'as pas besoin de religion ni de rites pour lui plaire,tu n'as qu'à aimer ton prochain et à ne pas lui faire de mal.Pour ceux qui se disent de Mahomet, c'est de ce Dieu dont il parlait lorsqu'il défendait la liberté et le partage des biens et qu'il disait tes prières tu n'as pas à les faire en public, tu peux les faire privément chez toi le soir. Pour ceux qui se disent de David c'est de ce Dieu dont il parlait lorsqu'il disait les journées ont été instituées pour se situer dans le temps,tu n'as pas à faire ton shabbat le jour du shabbat si tu ne le peux pas,tu peux le faire une autre journée et qu'il disait aussi «mieux vaut pour l'homme de manquer son shabbat que d'avoir à mendier». Jefferson l'avait commpris lorsqu'il disait n'avoir à s'associer à aucune religion pour vivre sa spiritualité et que Dieu n'vait pas sa place dans la constitution. «Ataturk» Mustafa Kemal l'avait compris lorsqu'il disait que les religions n'avaient pas leur place dans les institutions publiques et que celui qui se servait de la religion pour gouverner était un lâche.Franco avait compris que les religions étaient des dictatures lorsqu'il s'inspira de la religion catholique pour former ses institutions:institution autoritaire,parti unique (pensée unique)censure,juridictions d'exception... Il est très paradoxal de faire la place à toutes les religions, qui sont des dictatures, dans nos institutions, et de prétendre permettre la liberté de croyance alors que les religions imposent leur croyances.Albert Zachar répondrait:ce qu'il y a de plus difficile à comprendre,c'est ce que nous n'avons pas compris.
Permalien 2011-01-27 10:42:18
Commentaire de: emile ross
Le kirpan n'est pas seulement un signe religieux,(ça on s'en fout), c'est un poignard, un super gros canif, c'est une arme dangeureuse!
Tu peux dépecer un animal avec ce couteau.
C'est pour cela que c'est prohibé dans une avion.
Permalien 2011-01-27 10:57:55
Commentaire de: Louis Prévot
Paul Tergeist.
Bonne chance .
Parole entendu par moi même de la part d'un Musulman a un autre Musulman , la paix viendra sur terre quand elle sera Islamisée.
A bon entendeur salut.
Permalien 2011-01-27 11:10:50
Commentaire de: Louis Prévot
une chose est certaine dans notre gouvernement ,c'est que des cons y sont et ne porte aucune identification pour les reconnaitre ,c'est dommage!
Permalien 2011-01-27 11:12:57
Commentaire de: Monic DubéBergeron
L'intégration c'est, avant d'aller dans un autre pays, d'en apprendre les us et coutumes, de les accepter et de s'engager a s'y soumettre. C'est aussi simsple pour moi.
Permalien 2011-01-27 11:27:42
Commentaire de: Pascal Ouellet
C'est parce qu'il n'y a jamais aucune conséquence qu'on en parle encore et toujours...

Une femme occidentale se promène en jeans et nue tête dans un pays majoritairement musulman, et on l'amène en prison en moins de 10 min. C'est leur loi et on a rien à dire!

Pourquoi ne pas faire la même chose ici? Parce qu'ici c'est un pays de liberté individuelle? Soit...

Mais tant qu'il n'y aura pas de conséquence, on en reparlera encore dans 25 ans, et encore dans 100 ans... C'est comme ça que l'humain fonctionne, les beaux discours qui font appel à l'intelligence et au gros bon sens, sans conséquences, ça jamais rien donné, car l'individu ne fait qu'à sa tête, peu importe son origine!


Bye
P
Permalien 2011-01-27 11:55:18
Commentaire de: Francois Aubuchon
Pourquoi c'est toujours l'état qui doit se plier au demande des immigrants ?? Quand vient nôtre tour a nous les québécois ont se fait souvent dire que c'est la loi et c'est tout !! donc ils en va de même pour les immigrants . Bienvenue chez nous et plier vous au loi d'ici....
Permalien 2011-01-27 12:13:05
Commentaire de: Paul Tergeist
@ Louis Prévot

une chose est certaine dans notre gouvernement ,c'est que des cons y sont et ne porte aucune identification pour les reconnaitre ,c'est dommage!


Moi j'appele ça un profond sommeil.

Ces petites discussions d'accomodement,me fais penser à quelqu'un qui essaie d'enlever de la crasse avec une brosse à dent sur une montagne de charbon.
Permalien 2011-01-27 12:26:04
Commentaire de: mongrain desel
Il y a un an environ, dans un reportage sur l'intégration des communautés religieuses, j'ai entendu un musulman dire une phrase d'une sagesse limpide: lorsqu'on verse de l'eau dans un verre, c'est à l'eau de s'adapter au verre et pas l'inverse.
Permalien 2011-01-27 12:29:31
Commentaire de: Yves Mercier
Le problème c'est les média qui font tout pour focus leurs nouvelles a toujours montrer des exemple de musulman extrémiste qui sont (minoritaire) afin de créer des tensions de plus en plus entre les Québécois de souche et les musulmans.

Je me pose la question "Les média veullent-ils déclancher une guerre civile pour avoir un truc a fouttre dans leur journaux?"

Regarder la radio poubelle de Bouchard en parle a Québec qui essaie de tout faire pour monter les gens contre les musulmans en lisant des email (de soit disant musulman) qui insulte les Québecois en onde.
Ce gars là devrait être poursuivi pour incitation à la haine racial et pourtant personne parle.

Aller sur le site de Radio Ego et dans recherche écrivez:

Une MUSULMAN insulte un animateur RADIO de Québec


Permalien 2011-01-27 12:33:08
Commentaire de: Steve Harvey-Fortin
En matière de religion l'État ne peut imposer ses valeurs aux immigrants mais peut légiférer lorsque les normes de lois criminelles sont en jeux et couvre un danger.

En ce qui concerne l'intégration des immigrants, il est plus facile de les infantiliser et les condamner à rester dans la marge en les obligeant à s'intégrer aux valeurs corrompues de la société québécoise qui n'a pas vraiment de valeurs définies en terme de religion structurée. Cela reviendrait à médiocriser les immigrants vers une pseudo laïcisation des valeurs morale qu'ils possèdent pour se retrouver sans balises précises. Bref, ils se retrouveraient un peu comme dans le désert aride d'une liberté mais sans valeurs précises de morale pour les guider.

Il est bien plus sage d'accomoder des gens de d'autres confessions que de jouer aux tortionnaires de l'intégration culturelle d'une société non définie qui se dit laïque et libre. Libre de quoi ? De torturer ceux qui croient en quelque chose.

Les immigrants ont la responsabilité de s'intégrer face aux lois civiles et criminelles de notre culture, mais pas à notre culture religieuse qui ne défini qu'une pseudo morale basé sur le néant de la rédemption de ce que fut jadis la religion au Québec. Ils sont libre de choisir leur religion sur la base de la liberté de conscience reconnu par la Charte canadienne et non sur la base d'une tendance culturelle de la religion au Québec.

Quoi qu'il en soit, il semble que l'intégration des immigrants se fasse sur une base de cinq génération alors difficile de demander à un immigrant d'être québécois du jour au landemain. Et s'il pense que les valeurs québécoise en matière de morale religieuse et culturelle sont meilleurs que les siennes et qu'elles lui confèrent plus de liberté et de bonheur alors libre à lui de changer. N'imposez pas aux autres ce que vous ne vous imposez pas à vous-mêmes.

Permalien 2011-01-27 13:50:02
Commentaire de: Martine Blais
Yves Mercier, le problème c'est nos institutions qui s'entêtent à vouloir accommoder et faire la carpette devant ces minorités intégristes religieux! Ce qui est innacceptable! Ce manque de respect pour notre culture et nos fondations est révoltant! On n'a pas à se laisser effacer!



Permalien 2011-01-27 14:13:59
Commentaire de: Martine Blais
Et le focus des médias est légitime car il dénonce nos institutions qui font la carpet devant ces minorités intégristes religieux aux détriments de ce que le peuple hôte a batis!
Permalien 2011-01-27 14:16:47
Commentaire de: Martine Blais
Aux citoyens moyens ont dit la loi c'est la loi et on devrait donner des passes-droits à ceux qui ne veulent pas s'intégrer?

Ça ne passe tout simplement pas!
Permalien 2011-01-27 14:21:26
Commentaire de: Martine Blais
Steeve Harvez Fortin, je suis d'accord sur le point qu'il n'est pas mauvais d'avoir des valeurs et bases précises mais certaines cultures et pratiques religieuses n'ont pas de leçon à donner à voir ce qui se passe dans certains pays, je n'accepte pas qu'on dénigre complètement notre culture si imparfaite soit-elle, mais paisible si on compare avec certains pays ou le sort des gens est lamentable! Notre culture à toujours bien des bonnes base en quelque part et c'est très insultant votre mépris envers le peuple québécois!!

Permalien 2011-01-27 15:13:22
Commentaire de: B ernard Lavallée
Heureusement que les médias dénoncent les accommodements déraisonnables, pour certains ''pseudo-intellos'' bien installés dans leur tour d'ivoire, nous devrion faire la carpette devant les exigences archaïques et loufoques de certains immigrants. Le meilleur moyen de faire du Canada une tour de Babel ingouvernable, c'est de continuer dans le rêve de Trudeau, soit le multiculturalisme.

Nos chartes des droits et libertés devraient tenir compte de la priorité des cultures des deux peuples fondateurs. Sinon dans 25 ans, adieu à notre démocratie>
Permalien 2011-01-27 15:18:48
Commentaire de: Martine Blais
Et n'allez pas croire que la corruption n'existe pas dans les pays théocratique ou totalitaire religieux! Il ne faut pas nous prendre pour des caves non plus!
Permalien 2011-01-27 15:32:38
Commentaire de: Alain Michaud
petite question. je ne suis pas musulman mais j'ai un kirpan que j'ai acheté lorsuqe j'étais en Bosnie-Herzégovine. ai-je le droit de me promener avec? au pire j'affirmerai que je supporte l'islam! et de plus, pourquoi ai-je été obligé de le déclaré comme arme blanche aux douanes, à ce qu'on dit ce n'est pas une arme? j'avais aussi un chapelet dans mes bagages et on ne m'as pas posé de question.

lorsque j'étais à Dubaï, j'ai eu l'audace de regarder la réceptionniste qui me parlait dans les yeux. eh ben on m'as fait savoir assez vite que je devais regarder ailleurs que ces yeux! et j'aurais même pas penser à me mettre à crié à l'injustice, au racisme ou à ce que vous voulez, je serais surement sorti à grand coups de pieds dans le derrière, et je suis encore optimiste.

personne n'est aller les cherchés de forces dans leurs pays. ils ont fait un choix, qu'ils assument, ou qu'ils partent. si vous venez chez moi et que vous n'aimez pas la disposition de mes meubles parce que ca ne fait pass assez feng shui à votre goût, ben vous allez prendre la porte. pour moi, ce devrait être pareil pour un pays d'acceuil.
Permalien 2011-01-27 15:50:54
Commentaire de: Louise Faubert
Un autre bel exemple d'accommodement surréaliste qui vient de se produire: une dame a dû retirer la barrette qu'elle avait sur la tête, et qui dégageait complètement son visage, pour une photo de renouvellement de son permis de conduire dans une succursale de la société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). Une barrette...!! On lui a dit qu'on ne devait avoir rien sur la tête, même pas une barrette, mais que le foulard islamique, lui, était accepté parce que c'était un symbole religieux...!!

Quand est-ce que le gouvernement va arrêter de s'agenouiller et décider une fois pour toutes d'interdire TOUTE ESPÈCE D'ACCOMMODEMENT ISLAMIQUE?? TOUS sans exception...!! Petit à petit, on se laisse grignoter nos droits comme des imbéciles et un jour viendra où il y aura des Niqab pleins les rues et dans nos institutions privées et publiques et nous n'aurons plus aucun droit de parole ni de riposte parce que nous les aurons laissés agir à leur guise au lieu de mettre un stop à leur cultures et leurs croyances arriérées et extrémistes pendant qu'il était encore temps de sauver NOTRE culture et NOS croyances québécoises de souche...!
Permalien 2011-01-27 16:31:44
Commentaire de: Thérèse Julien
Bernard Lavallée... Le multiculturalisme de Trudeau n'est rien de plus que la réalité DES FIBRES du Qc et du Canada (même É.-U.) depuis plus d'un siècle.

Ce n'est pas le multiculturalisme (coexistence de plusieurs cultures dans un pays) le problème.

Le problème vient plutôt et surtout, de: L'INTERPRÉTATION que font certains groupes "élitistes" du Qc , qui voudraient faire croire à l'ensemble du pays, que NOTRE histoire ne se limite qu'à un 'BI-culturalisme' - ce qui est faux dès le départ.

Si vous connaissiez vraiment l'histoire, vous sauriez que même sur le bateau de Champlain et/ou celui de Christophe Colomb et/ou celui de Jean Cabot et/ou celui de Leif Ericsson (je m'arrèterai ici), il n'y avait pas QUE des Français de race blanche et qu'à l'arrivée il y avait déjà des tribus (Hurons) qui pratiquaient d'or et déjà, un commerce très sérieux sur tout le Continent Nord Américain depuis fort longtemps.
Permalien 2011-01-27 16:37:37
Commentaire de: Louis Francoeur
Dans toutes ces histoires d'objets religieux, il me semble que les juristes ne prennent pas le problème de la bonne façon.

C'est l'acceptabilité ou non de l'objet qui doit dicter la réaction de l'État, et non pas l'appartenance religieuse de celui qui le porte. Sinon, cela oblige l'État à faire du profilage raciale à rebours:

- vous portez un couteau, hum, je vérifie alors que vous êtes Sikh, donc c'est ok. Cela force l'État à agir différemment selon la tête de la personne.

- vous portez un foulard sur la photo, hum..., mais vous êtes musulmane (vous avez l'air maghrébine), donc c'est ok.

Le mieux est de juger de l'objet en lui-même, est-il acceptable pour les fins de sécurité, de fonctionnement de l'État oui ou non? Et peu importe la religion, la tête de la personne, il sera alors permis ou non.

Bien sûr, il faut discuter clairement de l'acceptabilité d'un objet pour les fonctions de l'État. Il est clair que le voile intégral est inacceptable pour toute charge sociale, parce qu'il ne permet pas un échange normal entre les êtres humains, il interdit l'identification claire de l'interlocuteur.

Reste le côté "bonnes manières" de certains vêtements ou objet. Il est habituel que l'employeur ait des règles prescrivant dans plusieurs emplois certains codes vestimentaires. Restons Zen et enlevons-nous dans nos discussions publiques toute relation à quelque religion que ce soit. Ce n'est pas pertinent.

Certains objecteront que la liberté religieuse est en cause. Voilà bien le problème. La liberté religieuse impose-t-elle que certaines pratiques doivent se faire en tout temps et en tout lieu? Je pense que non. Quand l'État établit des règles qui ne sont pas arbitraires, qui sont sensées, et qui s'appliquent à tous, alors la personne doit comprendre que ce ne sera pas le lieu et le moment pour appliquer sa croyance religieuse, mais celle-ci lui sera permis dans toute autre circonstance de sa vie. À la personne alors de décider si elle se soustrait de cette contrainte ou non, en refusant une charge publique ou un service public.
Permalien 2011-01-27 17:02:40
Commentaire de: Charles Felix valois
M. Martineau,

Je suis entièrement d'accord avec vous. C'est la responsabilité de l'immigrant de se plier aux Us et Coutumes du pays d'acceuil ce que ne semble pas comprendre certains gruope religieux.

Il est de la responsabilité des leaders religieux d'adapter aux temps moderne leur religion surtout dans un pays d'acceuil dont la traqdition est différente plutôt que d'exiger et de froisser inutilement la population d'accueuil.
Permalien 2011-01-27 17:25:20
Commentaire de: Philippe Reverdy
La laicité est la pierre angulaire de la démocratie. Chaque citoyen se doit d'être traité de la même manière. Notre société garantit le droit de culte mais ce droit ne doit empiéter ni sur l'espace commun, ni sur l'espace public. C'est aussi simple que cela. Tout accommodement à ce principe ne peut qu'être déraisonnable. Nous sommes tous fiers de ses valeurs fondamentales (acquises difficilement, et nous devrions être assez forts pour annoncer que c'est une ligne à ne pas franchir, sans en débattre sans fin! Le débat plus intéressant serait comment mieux aider à l'intégration sociale de ces migrants de culture différente
Permalien 2011-01-27 18:04:07
Commentaire de: Denis Gauthier
Qui est le plus dangereux? Un homme dont on sait qu'il porte un kirpan. C'est-à-dire un Sikh.

Ou un homme qui dissimule un couteau sans que personne ne le sache?

Denis Gauthier (Longueuil)
Permalien 2011-01-27 20:06:55
Commentaire de: Steve Harvey-Fortin
L'intolérance exacerbé par les préjugés qui sont souvent emplifiés par les médias démontre jusqu'à quel point la société québécoise est fermée sur la différence. Elle démontre ainsi sa peur de l'autre et de sa différence culturelle et religieuse.

La société québécoise n'est pas mieux que les autres en matière de culture et de religion, elle est simplement plus hypocrite que les autres comme pour sa politique. Il me semble qu'il devrait y avoir place pour l'amélioration mais on préfère regarder les travers des autres au lieu de se regarder.

La vraie démocratie permet aux gens de pratiquer leur religion librement, ainsi tous les citoyens sont traités de la même façon en ce qu'ils ont le droit d'avoir la liberté de conscience et de religion et cela même sur l'espace publique. Qui interdira aux Témoins de Jéhovah de prêcher de porte en porte (publique) car cela fait partie intégrante de leur ministère en tant que chrétien et ministre ordonné de Dieu ? Qui empêchera des soeurs catholique de se promener sur la rue avec leur voile et de solliciter la bonté des gens ? Qui interdira à un juif de se promener sur la rue en priant revêtu de sa tenue assidique ? Qui interdira à une musulmane de porter le hijab ou la burqua sur la rue ?

Ce que comprennent les immigrants, c'est qu'ici au Canada, ils sont libre en tant que citoyen de pratiquer leur religion au même titre qu'un catholique ou un protestant. Parce qu'ils vivent au Canada et que la Charte leur donne ce droit même si ils ne l'avaient pas dans leur pays. C'est en effet là toute la différence entre les pays totalitaires et le Canada, les États-Unis et La Grande Bretagne etc. Et c'est en parti pour cette raison qu'il y a des militaires dans les pays non-démocratisés et totalitaire. Car bien que nous donnons l'exemple en cette matière nous ne sommes pas dénué de bon sens pour aider les autres pays à suivre notre exemple en cette cause qu'est la liberté.

Alors pourquoi stigmatiser la foi des immigrants sincères qui viennent s'établir au Canada dans un ordre de paix ? Ne sommes-nous pas mieux qu'eux pour leurs montrer comment faire tout en respectant leurs convictions ? Voilà le vrai défi des québécois !

Permalien 2011-01-27 23:47:17
Commentaire de: Rafael Mieli
Ce n’est pas à l’État de se plier aux exigences de l’immigrant. C’est à l’immigrant de se plier aux demandes de l’État ! Ce n’est pas à l’État d’accepter le voile, c’est aux femmes voilées de l’enlever !

Je suis entièrement d'accord que pour dire que les voiles comme les cornettes ou les soutanes, les kippas comme les croix chrétiennes ou gammées, ne doivent pas être exhibés par les employés de l'Etat au contact avec le public au nom du principe de neutralité de l'Etat.

Par contre la conception de la société que sous-tend vos affirmations péremptoires m'est totalement inacceptable. L'Etat n'est qu'un outil que se donnent les membres d'une collectivité politique pour régler un certain nombre de questions communautaires. Ce n'est rien de plus que cela. Ce qui prime avant tout dans notre société c'est la liberté individuelle, et la seule limite acceptable en est l'ordre public. Les principes que vous annoncez avec virulence sont dictatoriaux. Et ne venez pas dire que tel n'est pas le cas car nous sommes en démocratie et que la majorité en a décidé ainsi. En droit commercial les minorités sont protégées contre ce qui est à juste titre appelé l'abus de majorité. Il conviendrait que nous nous dotions de la même chose en droit public.
Permalien 2011-01-28 00:06:49
Commentaire de: Paul Lafrance
Pour ceux qui craignent que s'intégrer à une culture ou à une Société implique la perte de leur identité, sachez que plusieurs membres de ma famille ont fait carrière dans le Roc . Étant parfaitement bilingues, ils ont été acceptés sans aucun problème, mais ça ne les a pas empêchés de conserver leur culture québécoise et leur langue et d'en être fiers. Ils considèrent qu'ils sont chanceux de connaître deux cultures différentes et d'être à l'aise dans chacune.
Permalien 2011-01-28 08:52:52
Commentaire de: champetier ivan
Étant donné la médiocrité de tout ce qui concerne le droit au Canada (et qui ne va jamais en s'améliorant,au contraire même),et la médiocrité encore plus manifeste de tous ceux qui y font carrière,la question est la suivante:
¨De quoi s'étonne-t'on?¨
Ce qui aurait été surprenant* des gens de cette race,c'eut été des propos sensés! Mais ne craignez rien,ce n'est pas pour bientôt!

*Pour ne pas dire inimaginable.
Permalien 2011-01-28 10:07:05
Commentaire de: Martine Blais
Dennis Gauthier! Un peu de sérieux! Voir si ça du sens... Une arme voyante ou non est dangereuse! Il n'y a pas de question à se poser! Franchement! Voir si on va accepter des gens armée sous prétexte qu'ils ne cachent pas leurs armes!
Permalien 2011-01-28 10:54:39
Commentaire de: Thérèse Julien
champetier ivan... Le Droit au Canada et au Qc n'a rien de "médiocre".

S'il y a "médiocrité", c'est plutôt dans "l'interprétation" de ces lois PAR certains individus - mais l'erreur est humaine.

Vous dites et je cites:

"Ce qui aurait été surprenant* des gens de cette race, c'eut été des propos sensés!"



PRIMO: A quelle RACE faites-vous allusion ??

Je sais pas pour vous mais à moins d'une erreur de ma part le nom Benoit Pelletier me semble FRANCOPHONE ... Alors, quelle est SA RACE exactement ????


SECONDO: Dois-je déduire que vous considérez votre "propos" actuel comme étant beaucoup plus "sensé" ??!!

Moi pas!
Permalien 2011-01-28 11:08:36
Commentaire de: Just Ice
''La laicité est la pierre angulaire de la démocratie.''
Philippe Reverdy

Ça fait plusieurs mois que le PQ demande une loi sur la laïcité parce qu'elle n'est pas comprise et n'a pas la même signification pour la majorité des gens !

Pour certains ce n'est que la séparation de l'État et de la religion (dictionnaire).

Pour certains c'est le droit de porter des signes religieux en public et pour d'autres c'est le contraire !

La Charte québécoise reconnaît à tous le droit à leurs convictions religieuses mais n'aborde pas les signes religieux ni la laïcité.

C'est entendu que la sécurité entre en ligne de compte que ce soit sur les avions ou au parlement mais la loi est très claire: tous ont droit à la liberté religieuse que ce soit en privé ou en public.
Tous ont droit de s'habiller comme ils le veulent en autant que ce ne soit pas dans l'intention de commettre un crime !

Vous avez interprétez la laïcité à votre convenance comme la majorité des gens mais aucune loi ne définit ce que c'est la ''laïcité'' !
Permalien 2011-01-28 11:56:39
Commentaire de: Nico d j
@ Paul Tergeist
Pour moi s'intégrer n'est pas perdre notre identité,mais quand nos valeurs religieuses sont en contradiction avec les valeurs du pays qui nous a accueilli LÀ il faut faire un compromis.
Permalien 2011-01-28 12:14:27
Commentaire de: Nico d j
Mon commentaire s'adressait plutôt à Allen Guilbert et non à Paul Tergeist.
Permalien 2011-01-28 12:19:11
Commentaire de: Louis Prévot
Il y a des gens de l'extérieure qui portent des signes religieux pour eux même ,pas par démonstration , ceux là ne sont pas dangereux pour la société et peuvent même s'intégrer a la majorité d'accueil,par contre il y a une autre religion qui elle est non seulement démonstrative ,mais en plus crie a qui veut l'entendre que dans un temps rapproché ils changerons nos églises en mosquées et qui refuse a toute intégration ,c'est pour ça qu'il faut être très vigilent.
Permalien 2011-01-28 12:22:48
Commentaire de: Louis Prévot
Mongrain desel.
Super cette citation qui est ,comme vous dites , d'une sagesse limpide,et ça devrait s'appliquer partout et pour tous pas de demies mesures.
N'oublions pas que pendant qu'on s'attaque aux Kirpans et aux voiles ,il y en a d'autre qui ne font pas de vagues mais qui pourtant continuent a avoir des accommodements déraisonnables dans tout les paliers de la société et de nos lois commerciales et qui font fi de tout règlements municipaux .
Qui est-ce donc ???? je ne me souviens plus du nom de cette secte!
Permalien 2011-01-28 12:45:29
Commentaire de: Louis Prévot
Paul Lafrance .
Aucun rapport votre commentaire ,ici on parle de religion pas de culture et de langue , moi je vais partout dans les pays Chrétiens sans problème même si la culture diffère de la mienne, par contre il y a des pays ou on sert les fesses même si on parle la langue exemple vous avez les Chrétiens arabo Égyptiens et les Musulmans ,même pays ,même langue même culture en générale mais ,mais ça ne marche pas pantoute entre eux,alors pourquoi voudriez vous que cela fonctionne chez nous ???
Permalien 2011-01-28 12:52:16
Commentaire de: Martine Blais
C'est le contraire en démocratie on doit protèger les gens de l'abus de certaines minorités qui veulent imposer ses exigences au détriment du peuple et des passes-droits au détriment des autres et de la sécurité!
Permalien 2011-01-28 13:23:24
Commentaire de: Steve Harvey-Fortin
C'est le contraire, en démocratie on doit protéger les droits de tous contre l'abus de certaines société qui veulent imposer leurs exigences aux minorités qui tente de s'intégrer en pratiquant leur religion.

Charte canadienne des droits et liberté:

La Suprématie de Dieu est reconnu.

Tous ont droit à la liberté de conscience et de religion.

Tous ont droit à la liberté d'expression et d'association.

Le jour qu'il ne sera plus possible de pratiquer ces droits c'est qu'il n'y aura plus de démocratie et probablement plus de paix.

Moi je trouve que c'est une chose logique dans un monde de tolérance mais la tolérance semble être une chose difficilement acceptable pour certaines sociétés.

Permalien 2011-01-28 14:03:34
Commentaire de: Suzanne T
J'espère qu' un jour nous, collectivement parlant, aurons l'audace de dénoncer ces mesures ou accommodements comme complètement farfelues, et de ce fait ne plus cèder aux élucubrations de ces bien-pensants.
L'infatilisation de l'état se retrouve partout et c'est devenu selon moi, la plus grande tare de l'humanité.
Permalien 2011-01-28 14:39:00
Commentaire de: alain lecompte
Mr Pelletier côtoie effectivement trop le monde politique et la bulle qui l'entoure...
Permalien 2011-01-28 15:36:41
Commentaire de: Steve Harvey-Fortin
La plus grande tare de l'humanité c'est l'inconscience et la guerre et ce qui est farfelu c'est d'admettre qu'il y a des gens qui pensent être au-dessus des lois en proscrivant le droit et la liberté pour imposer une façon de vivre aux autres.

Les élucubrations de ces bien-pensants laisse entendre qu'il faut infantiliser les gens qui sont différents de la société d'accueil en les obligeant à vivre de la même façon en renonçant à leurs convictions. C'est ce qui s'appele une dictature infantilisante de l'individualité des citoyens.

Ce qui est une tare et qui est farfelu c'est l'intolérance des gens qui se disent démocratiquement civilisé au point de vouloir imposer une façon de vivre aux autres en ne voulant pas faire d'accomodement raisonnable.

Permalien 2011-01-28 15:47:24
Commentaire de: Martine Blais
Il faut y allez avec le bon sens!

Il y a paix et tolérence et il y a innocenterie aussi! Il ne faudrait pas nous prendre pour des caves encore une fois!

Quand la paix viens avec un prix innacceptable ce n'est plus la paix mais de la prise d'otage! On n'a pas de poignés dans le dos!
Permalien 2011-01-28 15:47:52
Commentaire de: Martine Blais
Dans une société pas de passe-droit et pas de dictature de minorité au détriment des gens!
Permalien 2011-01-28 16:09:58
Commentaire de: Martine Blais
Chaques sociétés ou pays ont leurs codes, histoire, fondations, et leurs culture!

De plus, on ne peut pas faire ce qu'on veut et ce même si c'est au nom d'une religion! Comme une pratique qui met en doute la sécurité public ou comme désigner la supériorité des hommes sur les femmes.
Permalien 2011-01-28 16:24:27
Commentaire de: Thérèse Julien
"Ce qui est une tare et qui est farfelu c'est l'intolérence des gens qui se disent civilisé au point de vouloir imposer une façon de vivre aux autres en ne voulant pas faire d'accomodement raisonnable" (Steve Harvey-Fortin)


WOW! NOUS "voulons imposer une façon de vivre aux autres"

PARFAITEMENT monsieur Fortin!

Quant un individu QUITTE son pays d'origine pour aller vivre ailleurs, ce n'est certes pas parce qu'il est heureux dans son pays d'origine.

Lorsqu'un individu QUITTE son pays d'origine pour aller vivre ailleurs, ce n'est certes pas NON PLUS pour continuer à vivre exactement de la même façon que dans son pays d'origine - si c'était le cas il ne se serait pas expatrié...

EX.: Un arabe qui porte le "chéchia" dans le désert, c'est pour le protéger du soleil.

S'il porte le "djellabah" dans le désert, c'est pour protéger son corps de la chaleur intense.

S'il porte des "babouche" dans le désert, c'est pour pas se brûler les pieds.



Mais ces vêtements/costumes, ne font pas partis de NOS coutumes; toutefois, NOUS ne les empêchons pas de s'accoutrer ainsi.

SEULEMENT, lorsque ces vêtements CACHENT le 3/4 du visage ou son entier sous PRÉTEXTE d'une religion, NOUS DÉCROCHONS.

NUL PART dans le Koran (livre "sacré"), il est indiqué qu'Allah EXIGE de tels accoutrements.
************

Mais quoiqu'il en soit, "des" accomodements raisonnables se font régulièrement au Qc comme ailleurs. Toutefois, que des groupes dits "religieux" veulent NOUS imposer LEURS us et coutumes religieux(euses) dans NOS institutions publiques, la réponse est simplement: NON MERCI!

Les us et coutumes religieux(euses) des différents groupes religieux de notre société NE PEUVENT NI NE DOIVENT ETRE imposer au restant de la société surtout pas dans nos institutions publiques.

L'histoire nous démonte bien que l'État et la Religion ne font pas bon ménage (Inquisition).
*************

Qu'ils portent un foulard sur la tête simplement, je crois pas que la majorité des gens au Qc s'en sentent offensés.
Qu'ils portent un burqua qui couvre tout le visage alors là c'est différent.

Qu'ils portent une arme (kirpan) là encore c'est innacceptable àma.

Après tout, les Chrétiens ne traînent pas une croix en bois partout où ils vont à tous les jours pas plus qu'ils apportent avec eux, des couronnes d'épines pas plus que des cravaches pour se flageller ?

*****************

Un "accomodement raisonnable" n'est qu'un compromis qui ne DOIT PAS déranger l'ensemble ou les rendre inconfortables.

Un 'accomodement raisonnable' se fait DANS LE RESPECT des us et coutumes de la majorité des individus du pays (Province) d'accueil.

Permalien 2011-01-28 20:04:32
Commentaire de: mongrain desel
Pourquoi donc laissons-nous le débat enfler et boursoufler au point que la banale interdiction d'une arme blanche, que pas un sikh ne songerait à contester en Inde, devient tout à coup une lâche tentative d'empêcher des gens de pratiquer leur religion et de les obliger à renoncer à leur identité?

Est-il donc si terrible ce règlement pour avoir ainsi le pouvoir d'empêcher certaines personnes de croire et de penser librement, lui qui s'applique pourtant à tous, sans distinction de religion ou d'origine ethnique?

J'ai le droit de chanter des cantiques chrétiens mais je n'ai pas le droit de le faire dans une bibliothèque, même si je ne risque pas de tuer qui que ce soit en chantant (je ne chante pas si mal quand même!) J'ai aussi le droit de pratiquer la spiritualité autochtone mais je n'ai pas le droit de produire de la fumée sacrée ou d'installer une tente de sudation dans un autobus, un avion ou un centre commercial.

Ça ne change rien qu'aucune "règle" du christianisme ne commande aux chrétiens de chanter ou que la spiritualité autochtone n'oblige personne à des cérémonies de purification. D'après ce que j'ai compris, en matière d'accomodement on laisse au fidèle d'une religion le soin de déterminer ce qui est "obligé" de faire ou pas.

Ce qu'on observe c'est qu'on accomode plus volontier les versions les plus fanatiques des cultes puisque les fidèles plus modérés sont forcément plus conciliants et acceptent de bonne grâce les règles et lois.
Permalien 2011-01-28 20:07:07
Commentaire de: Mariette Beaudoin
Je suis très croyante et pourtant, je ne porte pas de croix dans le cou. Je préfère de loin mettre en pratique les valeurs religieuses : amour, bonté, justice, paix, etc. Je n'y arrive pas toujours, loin de là, mais j'essaie. Je n'ai rien contre ceux qui affichent des signes religieux. Cependant, quand il s'agit d'un couteau, c'est autre chose. Idem en ce qui a trait au voile. Ça ouvre la porte à des abus. En 2010, des supposés religieux ont déjà mis un voile pour mieux cacher des objets qu'ils volaient dans des commerces. Il faut donc qu'il n'y ait qu'une règle pour tous, même si les bons paient pour les méchants.
Permalien 2011-01-28 23:55:14
Commentaire de: pierre tremblay
Je suis d accord avec vous m Martineau . J'ajouterais même, que ce n'est pas la responsabilité seulement de la société d'accueil de s'adapter aux nouveaux arrivants ( Malgré que des fois il y a des gens qui sont ici depuis 2 ou 3 générations et qui vivent en marge de la société d'accueil) .

C'est une idée d'ottawa cela, la fameuse mosaïque culturelle. On devrait tous vivre sôte à côte chacun de notre côté. Cette vision des choses est impossible à vivre à un moment donné.

Si un coupe ongles n est pas accepté sur un avion, alors un couteau ( affilé ou non , on n'ira pas vérifier ) ne doit pas être introduit dans l'espace public et encore moins à l'Assemblée nationale, ni à l'école.
Permalien 2011-01-29 00:02:15
Commentaire de: Mariette Beaudoin
Je suis très croyante et pourtant, je ne porte pas de croix dans le cou. Je préfère de loin mettre en pratique les valeurs religieuses : amour, bonté, justice, paix, etc. Je n'y arrive pas toujours, loin de là, mais j'essaie. Je n'ai rien contre ceux qui affichent des signes religieux. Cependant, quand il s'agit d'un couteau, c'est autre chose. Idem en ce qui a trait au voile. Ça ouvre la porte à des abus. En 2010, des supposés religieux ont déjà mis un voile pour mieux cacher des objets qu'ils volaient dans des commerces. Il faut donc qu'il n'y ait qu'une règle pour tous, même si les bons paient pour les méchants.
Permalien 2011-01-29 00:02:33
Commentaire de: André Ricard
Tout le Maghreb est sous la botte des dictateurs ou de la monarchie, est-ce le seul moyen d'administrer la région.
Pas facile les Frère Musulmans/Islamistes/intégristes.
Tous les moyens possibles à utiliser pour les garder chez eux, sinon ça sera le trouble chez-nous. À ceux qui sont bonasses, permissifs, tolérants, larges d'esprit, etc...réveillez-vous.
Permalien 2011-01-29 10:07:11
Commentaire de: Steve Harvey-Fortin
Dans la mesure que nous acceptons des immigrants de toutes origine et culture religieuse il est de notre responsabilité de les accomoder pour mieux les intégrer. Dans la mesure que nous leur refusons ce droit il devient impossible d'intégrer ces nouveaux citoyens dans notre société. Nous sommes des hypocrites dans la mesure que nous les acceptons comme citoyens mais sans accepter leurs différences culturellement et religieusement.

Nous sommes une terre d'accueil pour toutes les nations dans une société qui se dirige vers la mondialisation des nations. Une nation est constitutée d'un peuple de différente origine ethnique et multiculturelle sur un territoire donné qui représente une démocratie. C'est ici la nouvelle définition d'une nation qui se veut libre et inclusive.

Permalien 2011-01-29 10:21:36
Commentaire de: Steve Harvey-Fortin
La seule règle unique de base de la pour tous est la Charte des droits et liberté et c'est la seule qui existe au Canada. L'abus et l'exagération de certaines personnes qui pratique leur religion n'excuse pas le fait que certains pensent qu'il soit nécessaire de retirer la liberté de conscience et de religion de certaines minorités. Ils ont les mêmes droits que tous les citoyens canadien qui veulent vivre en harmonie avec les autres citoyens.

Permalien 2011-01-29 10:31:01
Commentaire de: André Boulanger
Des relents de xénophobie existent encore ici, et je crois qu'ils sont les résidus insconscients d'un peuple manipulé par une certaine religion qui y a eu longtemps sa forte influence.
Cette religion nous disait de ne pas parler aux juifs, de ne pas jouer avec les protestants qui avaient des enfants qui allaient courrir l'alloween, ou encore de ne pas lire certains auteurs français qui nous offraient des réflexions innomables sur la vie.

Cette religion nous disait que les hommes devaient être d'un côté et les femmes de l'autre. Cette religion nous disait quand il fallait prier, dans quelle position et comment s'habiller pour honorer un certain dieu aimant parfois, revengeur souvent. Un faux dieu entièrement créé par la projection humaine.
En fait, cette religion en était une bien ordinaire. Son seul défaut, est que son empreinte avait prise le contrôle sur l'ensemble de l'espace public, éducation incluse, bien entendue.

Au fil des dernières décennies, nous avons remis collectivement cette grande secte à l'ordre et à sa place.
Etrangement, ses adeptes ont pratiquement disparus réalisant collectivement que la dévotion spirituelle est affaire intérieure et non pas affaires de normes, diktats et rituels dogmatiques.

Parallèlement, notre société s'est ouverte au monde. Et on doit être un peuple pas si pire si l'on regarde du côté de ceux qui, une fois entrés ici, invitent toute leur famille à tenter la même chose. Il doit bien y avoir quelque chose dans notre système de pensée qui plaît aux gens puisqu'ils se bousculent à nos portes. Sinon, ils iraient ailleurs, non ?

Tout ceci pour représenter, non pas la suprématie d'une race sur une autre, mais la suprématie de la simple laïcité dans l'espace public. Car c'est toujours de cela que nous discutons. A court et à long terme, seule la laïcité peut être garante de l'entière liberté des croyances, chez soi ou dans une enceinte religieuse ;0).
Porter des symboles religieux en public c'est comme porter des symboles politiques en public : ça ne fait que susciter la fragmentation des membres d'une nation en constante évolution.
Permalien 2011-01-29 10:50:53
Commentaire de: Martine Blais
Lâchez-nous avec la liberté de concience, elle n'a pas le dos large au point de donner le droit de tout faire impunément sans compromis ou carrément de nuire aux autres ou détruire et conquérir des civilisations! Chaques peuples et pays ont une appartence à défendre et à faire respecter! Les gens qui quittent leur pays pour allez ailleurs, c'est pour voir autres choses que ce qu'ils connaissent et même pour certain le FUIRE et non pour retrouver les mêmes pateunent que leurs pays, sinon aussi bien rester chez eux!!
Permalien 2011-01-29 17:09:17
Commentaire de: Martine Blais
Au départ on devrait mettre carte sur table face aux intégriste religieux qui veulent détruire notre civilisation occidentale et aussi important, concernant l'immigration, on devrait cesser de faire entrer des intégristes religieux chez nous, que prendre ceux qui veulent se libérer de ça justement!
Permalien 2011-01-29 17:20:43
Commentaire de: Martine Blais
Quand on nous sommes de tolérer les accommodements innaceptables, là aussi ont dicte une conduite! Tout ça pour dire qu'on n'a pas de leçon à recevoir et permettons-nous de dire ce qu'on accepte ou pas sur notre propre territoire!
Permalien 2011-01-29 17:30:25
Commentaire de: Suzanne T
@Steve Harvey Fortin

Quelle hérésie! Vous croyez vraiment ces balivernes ? Ces nouveaux citoyens Canadiens ne se servent que de l'angle religieux pour voir jusqu'où ils peuvent pousser. Croyez-moi avec cette belle mentalité de "droits et libertés élastiques ", ils y parviendront sans peine. Une pluralité de religions, des cultures trop divergentes ne sont pas des éléments qui aident à souder une société. La mondialisation des états se fait sans égards aux sociétés et citoyens fondateurs. Si vous voulez jouez au défenseur du " Multiculturalisme" à tout crin, je serais intéressée à ce que vous puissiez me faire connaitre ses véritables avantages. Les concepts utopiques et le port d'oeilleres face à l'échec total du multiculturalisme me font bien suer. Certains individus en ont marre de se faire gaver de force ces idéaux prônés par une petite élite de bien-pensants, et de ceux qui boivent leur sainte parole. Amen!
Permalien 2011-01-29 20:02:58
Commentaire de: jack wood
On veut pas faire d`accomodements déraisonnables et on veut que les immigrants s`intègrent et ne cause pas de problèmes.Si vous avez remarqué,au Canada et en Amérique du Nord en particulier,y`a pas beaucoup de problèmes comparé à plusieurs régions du monde d`où proviennent souvent ces nouveaux immigrants.Si vous connaissez un peu la démographie,un pays peu en devenir un tout autre dans 100 ou 200 ans grâce à l`immigration et au fort taux de natalité de certaines communautés.L`intégration doit se faire absoluement si on veut que notre pays ressemble à celui d`aujourd`hui dans 100 ans ou 200 ans.
Permalien 2011-01-29 20:06:44
Commentaire de: Suzanne T
L’infantilisation d'un peuple se fait par l'élite de bien-pensants qui forcent leurs idéaux, souvent subrepticement, parfois avec une rigueur peu commune sur la populace qui n'a pas droit de regard sur ce qui lui est imposé.

Nous, le peuple bâtisseur du Canada, sommes trop souvent intimés par ces néo-religieux à ne pas questionner cette ligne de pensée. C'est ça la tyrannie de l'état maman. Bref, ce que l'on nous dit est de nous la fermer et d'accepter, même d'épouser les vues de ce groupe de pression; belle mentalité !

Pourquoi faudrait-il favoriser un groupe par rapport à un autre? Pourquoi n'y aurait-il pas une alternative à cette dictature? Pourquoi ce sont toujours les mêmes qui nous rabâchent les oreilles avec leurs visions de la société idéale? Pourquoi ce sont toujours aux mêmes de courber l'échine?

Dans cette dictature "vertueuse" les mêmes sont toujours voués à être perdants.
Permalien 2011-01-30 08:03:36
Commentaire de: nathalie mondat
Aujourd'hui nous recevons trois éducations différentes ou contraires : celles de nos pères, celles de nos maîtres, celle du monde. Ce qu'on nous dit dans la dernière renverse toutes les idées des premières.
[Montesquieu]
Extrait de L’esprit des lois
Permalien 2011-01-30 12:24:07
Commentaire de: Steve Harvey-Fortin
La pensée intégriste québécoise de l'intégration absolue de la culture n'appartient pas au territoire québécois, elle appartient à Ottawa selon la Charte. À moins que vous ne deveniez souverain du jour au landemain, vous devrez vous conformez à l'éthique de la jurisprudence canadienne qui est une réalité pour tous que vous le vouliez ou non car c'est la loi.

Ottawa n'a pas à tolérer le dictat d'une minorité intégriste de la culture québécoise au sein du Canada en ce qu'elle aliène les droits fondamentaux individuels d'une société qui se dit ouverte. La raison qui motive ces fondements d'ordre social et culturel est basé sur une longue histoire de l'humanité en ce qu'elle permet aux individus de s'émanciper dans un climat sain et libre. Ainsi, cela permet les échanges et l'enrichissement culturel d'une société dont la mosaique est multiple. On ne peut pas être tolérant seulement lorsque cela nous fait bien paraître, il faut aussi accepter que certaines choses soit parfois différentes de nous.

Il y va de la paix sociale et de la démocratie en ce que tous nous sommes sous la même loi, c'est à dire sous la plus haute instantce juridictionnelle de la Constitution canadienne. Le fait de ne pas reconnaître cette réalité peut mené à la souffrance de la liberté et de la démocratie. Et dans la mesure que cette Constitution a été enchassée par le Sénat, il n'est pas automatiquement nécessaire de connaître toutes les raisons qui motive son application en ce qu'elle respecte la démoratie libre.

Si votre mère vous dit qu'il ne faut pas toucher à l'élément chauffant de la cuisinière c'est qu'il y a une raison, mais est-il vraiment impératif que vous sachiez pourquoi à moins de vouloir tenter l'expérience par vous-même pour comprendre de quoi il en retourne ? Parfois, la peur de quelque chose doit nous guider au même titre que la peur de la mort ou d'être brulé vif.

De ce fait, à défaut d'avoir une meilleure solution mieux vaut envisager la plus réaliste pour la démocratie et la liberté en ce qu'elle respecte certaines normes à défaut d'être parfaite. Mais c'est la meilleure présentement qui puisse s'appliquer en terme de jurisprudence.

Du reste, certains devraient cessez de s'approprier la charge en manilpulant l'hystérie compulsive de l'intégration culturel des minorités à contre sens des valeurs préconisées par l'esprit de la Charte à l'encontre des valeurs démocratique de la société canadienne. Servez-vous de votre jugement, vous ne pouvez pas enlever la religion à moins que Dieu lui-même en décide autrement ou que vous décidiez vous-même de vous en accomoder pour le meilleur.



Permalien 2011-01-30 13:58:43
Commentaire de: Steve Harvey-Fortin
Dans la mesure que l'on accorde la liberté de religion à une religion on doit l'accorder à toutes les religions dans un souci de justice et de droit. Cette liberté ne peut s'appliquer de façon unilatérale.

"Ce qui est bon pour pitou est aussi bon pour minou" comme disent certains.

Permalien 2011-01-30 14:05:31
Commentaire de: Raymond Saint-Arnaud
Pour des raisons de sécurité, pas de burka, de cagoules ou de masques dans l'espace public. Comme avec tout autre règlement, ceux qui le transgressent reçoivent une contravention. Une exception peut-être lors de l'Halloween?

D’autre part, dans l’exercice de leurs fonctions, tous les employés de l’État, hommes et femmes, doivent s’abstenir de porter des vêtements ou signes qui manifestent leur allégeance à un club quelconque, à un parti politique, à une religion, à une secte, à une idéologie particulière. L’État et ses agents doivent être neutres. Il doit y avoir un Code de comportement et d’habillement qui assure cette neutralité.

Des accommodements raisonnables peuvent être accordés pour faciliter la vie en société des personnes ayant des handicaps physiques permanents ou transitoires, des femmes enceintes, des vieillards. Mais il n’y a pas lieu d’accorder quelque accommodement que ce soit pour des motifs religieux dans l’espace public.

Il nous faut une Charte de la laïcité pour que cessent les dérives associées aux manifestations de la religion dans l’espace public. Avec la religion à la maison, la vie en société sera plus simple et moins encline aux antagonismes.

Dans toute cette affaire, la couleur de la peau et la race n’ont aucun rapport. Ce sont les comportements (vêtements et actions) qui font problème. Qu'on le veuille ou non, qu'on le dise ou non, porter le foulard islamique est aussi un geste politique, et cela doit être interdit aux employés de l'État dans l'exercice de leurs fonctions.

Les immigrants et les immigrantes qui veulent continuer à vivre au Québec de la même façon qu’ils vivaient dans leur pays d’origine (par leur habillement et leur comportement dans l’espace public) ne se donnent pas beaucoup de chances de s’intégrer au Québec et d’être bien acceptés dans la société québécoise. Ils envoient le message qu’ils ne veulent pas réellement être des nôtres puisqu’ils tiennent tellement à se différencier sur la place publique, là où le NOUS se manifeste, dans la société.

Par effet d’association, l’attitude des personnes immigrantes qui agissent en public selon ce qu’elles croient être des obligations divines auxquelles elles ne peuvent déroger nuit considérablement à l’intégration de ceux de leurs compatriotes qui font de l’exercice de leur religion une affaire privée se manifestant dans leur logis ou dans leur lieu de culte.
Permalien 2011-01-30 18:35:25
Commentaire de: Raymond Saint-Arnaud
Nous avons pleinement le droit d'être et de demeurer ce que nous sommes. Les Québécois ont le droit de conserver leur identité francophone et de culture chrétienne. Ils ont le droit d’être différents des autres peuples, ni meilleurs ni pires, comme tous les autres pays ou nations qui ont des langues et des cultures qui leur sont propres.

L’insistance de groupes communautaristes qui veulent continuer à vivre comme dans leur pays d’origine et qui ont de la difficulté à accepter une meilleure intégration nous montre que l’inquiétude de la majorité francophone du Québec est fondée. Il est normal que cette majorité francophone veuille garder son identité. C’est aussi la situation dans plusieurs pays, pourtant beaucoup moins vulnérables que le Québec, où l’on sent une inquiétude face à la dilution de l’identité nationale suite à l’afflux d’immigrants plus ou moins intégrés. Ainsi, au Canada anglais on commence à insister plus sur l’identité canadienne que sur le multiculturalisme (triste héritage de Pierre Trudeau, qui conduit à la tour de Babel) ou de son frère jumeau l’interculturalisme.

Au Québec en particulier, îlot francophone dans une mer anglophone, il faudrait mettre plus d’accent sur l’identité québécoise et sur l’intégration des immigrants que sur les communautés culturelles. Il est grand temps de revoir l’à-propos des politiques de multiculturalisme et de communautés culturelles.

Je ne crois pas que les Québécois francophones comme groupe se croient supérieurs ou inférieurs à d’autres groupes raciaux ou ethniques, contrairement aux gens de certains pays impérialistes ou de membres de certaines religions. Ils ne sont donc pas racistes.

Les Québécois francophones ont cependant le droit de vouloir demeurer ce qu’ils sont sans se faire engloutir petit à petit, et sans accepter de se faire gruger dans une mer anglophone. Nous avons le droit d’être Maîtres chez nous et de le rester en n’acceptant ici que les immigrants qui veulent s’intégrer à la majorité québécoise.


Un grand principe : « Immigrer dans un pays est un privilège, pas un droit. » Et ce privilège doit se mériter.

Dans le cas du Québec, ce privilège se mérite par l’engagement de la part de l’immigrant d’apprendre la langue officielle qui est le français s’il ne la connaît pas suffisamment. Et la citoyenneté québécoise ne devrait être accordée qu’aux immigrants qui connaissent suffisamment la langue française, politique analogue à celle qui est appliquée dans de nombreux pays.
C’est à l’immigrant qu’il appartient de faire l’effort de s’intégrer à la majorité francophone et de respecter notre mode de vie et nos coutumes. Malgré ce que certains peuvent dire, les Québécois ont été très accueillants, même trop accueillants diront d’autres. Mais notre bonnasserie commence à nous jouer de vilains tours, la moitié des immigrants s’intégrant plutôt à la minorité anglophone, et un grand nombre voulant continuer à vivre comme dans leur pays d’origine.
Permalien 2011-01-30 18:39:57
Commentaire de: Martine Blais
C'est pourtant évidant que le multiculturalisme total n'est pas souhaité par aucun peuple puisqu'on ne veut pas la déstruction de nos civilisations occidentales!

Il est évidant aussi que ce multiculturalisme total n'est pas la solution puisque que certaines idées et pratiques culturelles sont trop divergeantes et il y en a qui sont carrément inhumaines, contre d'autres loi établis par des civilisations et contre la dignité humaine! Même chez eux ils auraient besoin qu'on les éduque et les empêche de maltraiter les innocents et leur faire respecter les droits humains!




Accepter la différence ce n'est pas accepter ce qui diverge et nuit aux autres ou à la civilisation fondatrice!

Permalien 2011-01-30 19:31:04
Commentaire de: Martine Blais
L'intégrisme de civilisation, de culture fondatrice, c'est normal et c'est justement ce qu'il faut préserver dans chacuns de nos pays!
Permalien 2011-01-30 19:34:15
Commentaire de: Martine Blais
Ils ont beau jouer avec les mots pour resserer l'étau, on ne doit pas se laisser pièger!

C'est l'intégrisme religieux qui dérange ou tout autre chose négative ou nuisible pour les gens.

L'intégrimse de choses positives ou d'une culture qui traite bien les gens! L'intégrisme qui conservent nos civilisations, nos fondations et nos cultures occidentales, nos lois, je n'ai aucun problème avec ça!
Permalien 2011-01-30 19:42:05
Commentaire de: Louis Prévot
André Boulanger.
Je remarque que vous parlez au passé de la manière dont nous étions guidé par les Corbeaux,par contre les autres religions profitent justement de la place laissée par nous pour s'infiltrer et avoir des droits que nous même n'avons pas, mais par contre nous avons l'obligation de manger Hallal et Kascher dans les hôpitaux ,garderie ,collèges ect...et acheter Kascher dans les épiceries et autres magasin du Canada.
Qui abuse de qui, sommes nous un état juif et Musulman ? ou se situe la laïcité rendu a ce stade d'écrasement du peuple bâtisseur.
Permalien 2011-01-30 19:51:39
Commentaire de: Suzanne T
Nous accordons un droit de liberté et de religion également à tous soit, mais qu'en est-il du simple bon sens qui semble foutre le camp dès que l'on cède au chantage de Pitou pour désavantager Minou?
Les camps retranchés sont monnaies courantes car justement cette charte est trop assujettie à des interprétations ésotériques. Qui a dit que maman savait interpréter les consignes? Puis les consignes finalement elles servent à quoi si l'on décide arbitrairement qu'elles ne le sont plus?
Si certains sont convaincus que ces lois sont appliquées de façon démocratique, ils en auront plein pour leur rhume. La validité de cette charte est risible lorsqu'elle est pervertie au profit de l'activisme de certains groupes
Permalien 2011-01-31 07:25:55
Commentaire de: Thérèse Julien
"Dans la mesure que l'on accorde la liberté de religion à une religion on doit l'accorder à toutes les regilions dans un souci de justice et de droit" (Steve Harvey-Fortin)


N'importe qui ici et dans le restant du Canada, ont parfaitement le droit et TOUTE LIBERTÉ de religion JUSTEMENT PAR souci de justice et de droit.


Où la société DÉCROCHE, c'est lorsque des membres des ces religions VEULENT IMPOSER leur us et coutumes religieuses à toute l'ensemble de notre société.

Le gros problème dans notre société est en partie, certains de NOS PSEUDOS ÉLITES, qui font des interprétations beaucoup trop "FACILES" ("politically correct") et ce, soit pour tenter d'éviter "des faces à faces" ou pour donner 'une image' du "bon gars".

Et, dans le vrai monde "ce bon gars", arrive toujours dernier. Et c'est cette complaisance facile que certains cherchent à NOUS imposer en tentant de NOUS culpabiliser.

AIMOUR et JUSTICE ne veut pas dire: s'agenouiller devant les toutes les requêtes de chaque groupe religieux ou autres, et celà ne rend personne PLUS: raciste et/ou xénophobique et/ou............................




Permalien 2011-01-31 08:22:43
Commentaire de: jack wood
Le multiculturalisme détruit les nations.Dans tout les pays d`où proviennent ces immigrants qui nous font la morale ici dans notre pays et se servent de notre charte pour mieux faire avancer leur vues religieuses,dans tous ces pays,le multiculturalisme est interdit.Si je vais vivre dans un de ces pays et que j`y vis en bon Nord Américain,les dirigeants de ces pays,leur polices,et même les habitants de ces pays vont me rappeler à l`ordre assez vite,m`expulser ou m`emprisonner ou même pire.
Permalien 2011-01-31 09:54:31
Commentaire de: Steve Harvey-Fortin
Le Québec est une province raciste et sectaire qui agit à l'encontre des intérêt du peuple et de la Charte. Voilà tout le problème en ce qui concerne les accomodements raisonnables. Cet état d'esprit est une forme d'intégrisme qu'il faut abolir tout comme on a abolit l'esclavage. Les tenants de la rectitude politique des us et coutumes se plaignent constamment des accomodements raisonnables justemenet parce qu'ils ne sont pas eux-mêmes raisonnables.

L'intégration passe par la Charte et non par la soidisante culture québécoise qui se dit maître chez elle alors qu'elle n'est maître de rien du tout à part ses culottes. Alors, ils aurons beau dire ce qu'ils veulent ces nmanipulateurs de la langue fourchue ils serons toujours deux kilometres derriere les autres. Une culture médiocre qui traine de la patte et qui ne sait pas ce qu'elle veut et ni ou elle va. il n'y a donc pas de fondement en ce que le Québec ne peut se définir lui-même en matière de religion alors le Québec n'a pas de veto sur son propre territoire à part que de se plaindre ou fomenté une rebellion comme ils l'ont toujours fait. Ce n'est pas avec ce genre de valeur que les québécois peuvent imposé quoi que se soit et demander quoi que se soit à part de transgrésser les lois de l'ordre établit.

De plus, le Québec n'a de territoire que celui qu'Ottawa lui a conférer mais ils ne leur appartient pas car le Québec n'est qu'une province dans le Canada qui fait parti d'un pays qui est dirigé par des lois auxquels les québécois doivent se conformer en toute bonne foi et non pas juste ce qu'elle entend vouloir ce conformer.

Alors pour ce qui est de votre morale à deux cents les québécois peuvent repasser avec tout le curriculim du passé qu'ils possèdent car il y a déja longtemps qu'ils se sont tiré dans le pied depuis la colonisation et ils ne possèdent pas grand chose à part peut-être un échantillon culturel de l'intolérance française et de sa pseudo liberté.



Permalien 2011-01-31 13:38:36
Commentaire de: Thérèse Julien
jack wood... Absolument RIEN A VOIR avec le multiculturalisme.

MULTICULTURALISME = coexistence de différentes cultures dans un pays. POINT A LA LIGNE.


NOTRE société EST NÉ du multiculturalisme.
******************8

Cessez de toujours vouloir donner une définition/interprétation différente ET CE, simplement parce que certains de nos 'élites' préfèrent IGNORER la réalité historique du Qc et du Canada tout entier.
Permalien 2011-01-31 14:22:45
Commentaire de: jack wood
Allez lire les commentaires d`articles qui portent sur le multiculturalisme et accomondements déraisonnables dans le Globe And Mail et dans d`autres journeaux de d`autres provinces Canadiennes,vous allez vous rendre compte que les autres Canadiens des autres provinces pensent comme les Québecois à propos des accomodements déraisonnables ou du multiculturalisme à outrance.Les élites Canadiennes qui ne respectent pas la population Canadienne seront remplacés comme en Europe c`est après se faire.
Permalien 2011-01-31 15:49:54
Commentaire de: jack wood
@ Thérèse Julien

Les Grecs,les Italiens,les Vietnamiens,les Russes,les Polonais,les Français,les Irlandais,les Chinois,les Haïtiens etc... sont venus s`installer au Canada et s`adaptent à la réalité Canadienne assez vite.Pas de problème.Si c`est ça le multiculturalisme,c`est correct.Mais si c`est pour apporter une culture étrangère et totalement innadaptable,que notre pays va être défiguré et risque de basculer dans l`anarchie dans 100 ou 200 ans à cause que leur mode de vie est totalement différent du nôtre,ce multiculturalisme doit être combattu.
Permalien 2011-01-31 16:07:15
Commentaire de: Steve Harvey-Fortin
Qu'indiquent ces manifestations si diverses de ferveur religieuse que l'on observe partout dans le monde ? Ceci: deouisdes milliers d,années, l'homme a des aspirations et des besoins spirituels qui lui sont propres. La vie humaine est parsemée de difficultés et de soucis, traversée de doute et d'interrogations, sans compter l'énigme qu'est la mort. Exprimant sa sensibilité religieuse de nombreuses et diverses façons, l'homme a cherché refuge et soulagement auprès de Dieu ou de divinités. La religion tente également d'apporter une réponse à ces grandes questions: Pourquoi sommes-nous sur la terre ? Quel sens faut-il donner à la vie ? Quel est l'avenir de l'humanité ?

À l'opposé, on trouve des millions de gens athées qui ne professent aucune religion ni ne croient en un dieu queconque. les agnostiques, eux pensent que Dieu est inconnu et vraisemblablement inconnaissable. Pourtant, cela ne signifie nullement que ces personnes n'obéissent à aucun principe, à aucune morale, pas plsu d'ailleurs que l'appartenance à une religion ne garantit le respect de valeurs morales. Du reste, si l'on définit la religion comme "une discipline, une loi, un joug, un indissoluble engagement", force est d'admettre que la majorité des gens , athées et agnostiques y compris, manifestent dans leur vie une forme ou une autre de dévotion.

Qu'on le veuille ou non, dans un monde que les moyens de transport et de communication rendent chaque jour plus petit et ou tant de religions coexistent, il est inévitable que certaines croyances prennent une dimension internationale. Le scandale qui a entouré en 1989 la publication des versets sataniques par celui qu'on a qualifié de 'musulman apostat' montre à l'évidence qu'un émoi religieux paut gagner la planête entière. Des chefs religieux musulmans ont exigé que ce livre soit interdit et même que son auteur soit mis à mort. Pourquoi les controverses religieuses suscitent-elles des réactions aussi vives ?

Il nous faut, pour le savoir, nous familiariser avec l,histoire des religions. ce n'est pas trahir sa foi que de se livrer à l'étude des religions. C'est au contraire l'élargir en découvrant comment d'autres ont cherché la vérité et en quoi cette quête les a enrichis. La connaissance engendre la compréhension, et la compréhension amène à tolérer ceux qui pensent autrement que nous.

Permalien 2011-02-02 14:42:30

Laisser un commentaire:

Vous désirez réagir à cet article?
au Passeport Canoë pour laisser un commentaire.