27 Mars 2011

Permalink 09:00 am, Richard Martineau / Franc-parler, 577 mots  

Métro, porno, boulot

Dieu que nous sommes hypocrites face au sexe…

Nous avons 339 établissements érotiques dans la région de Montréal, la porno fleurit sur Internet, les journaux sont remplis de petites annonces à caractère sexuel, les agences d’escortes annoncent à pleine page dans le bottin téléphonique, les murs de nos villes sont placardés d’affiches sexy, les autobiographies de vedettes pornos se vendent comme des petits pains chauds, le milieu de la mode flirte avec la pédophilie, les chaines d’hôtels et les câblodistributeurs fournissent des films de partouze à leurs clients…

Et on s’énerve parce que l’adjointe administrative d’une école secondaire joue dans des films de fesses !


DÉCHARGES PUBLIQUES

En fait, on se comporte avec le cul comme avec les décharges publiques : c’est parfait, mais pas dans ma cour.

On consomme de la porno et on fréquente les bars de danseuses, mais on n’aimerait pas que notre fille se déshabille pour gagner sa vie.

Et surtout, pas d’actrice porno dans les bureaux administratifs de mon école, ça donne le mauvais exemple !

Comme si la fille allait soudainement se déshabiller dans le corridor et sauter sur des étudiants…


LES VIERGES OFFENSÉES

Faudrait se brancher : la porno est légale, ou pas ? Si oui, faut vivre avec.

On ne peut pas, d’un côté, dépenser des gonzilliards de dollars dans l’industrie du cul, et de l’autre, jouer les vierges offensées.

C’est comme les gens qui dénoncent l’évasion fiscale… tout en fumant des cigarettes à plumes !

Un peu de cohérence, s’il vous plaît.

On est là, à péter plus haut que le trou et à boire notre tasse de thé vert avec le petit doigt en l’air, alors que nous sommes dans la boue jusqu’au mention.


CHACUN SA PLACE

Ce qui choque les gens, dans l’histoire de Samantha Ardente, est que le cul se retrouve soudainement « chez nous ».

Alors qu’il devrait rester « là bas », dans les chambres de motel sordides qui bordent les autoroutes de banlieue.

« Restez dans votre ghetto, jolies pitounes, et on ira vous voir lorsque le bas ventre nous démangera, mais de grâce, ne venez pas salir notre beau portique. Don’t call us, we’ll call you. »

La porno au grand complet se fend en quatre pour nous vendre l’idée que la professionnelle qu’on voit s’ébattre dans les films que nous louons est « la fille d’à côté ».

Or, si on découvrait effectivement que notre voisine est une actrice porno, on ferait circuler une pétition pour qu’elle déménage.

Cherchez l’erreur.


CACHEZ CE SEIN

On mange de la viande mais on ne veut pas voir ce qui se passe dans les abattoirs.

On vend des armes mais on ne veut pas savoir à quoi elles servent.

On achète de la drogue mais on ne veut pas savoir ce que les organisations criminelles font avec l’argent que nous leur donnons.

On place nos vieux dans des foyers mais on ne veut pas savoir comment ils sont traités.

On sort nos vidanges deux fois par semaine mais on ne veut pas savoir où on les enterre.

On consomme de la porno en masse mais on ne veut pas que la fille qui travaille à côté de nous fasse partie de l’industrie que nous enrichissons.



Commentaires:

Commentaire de: Carole Chouinard
Je ne pense pas que ce qui choque, c'est que cette fille soit "chez nous". Si elle était fonctionnaire au ministère du Revenu ou vendait des souliers chez Sears, les gens s'en ficheraient. Ce qui peut déranger, c'est le fait qu'elle travaille dans le milieu scolaire, où les adultes sont censés servir de modèles non?

Cela dit, il y a pas plein de monde qui se sont levés pour prendre sa défense. Alors je ne sais pas pourquoi vous parlez de "nous", il y a, sans jeux de mots, plus d'une position sur cette affaire. :-D
Permalien 2011-03-27 09:27:50
Commentaire de: Michel edoin
Le commerce du sexe existe depuis l`antiquité , les grecs et les romains avaient des maitresses de 13, 14 ans et ca faisait partie des us et coutumes , il y a avait des bordels du temps de Jésus , meme , dans l`ancien testament on peut relever des histoires de cul a peine voilées , donc , rien de neuf sous le soleil , sauf, que nous somme plus hypocrites a cause de l`influence des religions a travers les siecles ,
meme les Saoudiens qui en ont les moyens vont faire la foire dans les bordels en Europe , puisque les filles arabes doivent demeurer vierges , dans certains pays du golfe persique , on a recours a des prostitués homosexuels pour se satisfaire pour les memes raisons ...... je pense que les histoires de cul , ca doit rester une affaire personnelle et les employeurs n`ont pas a se meler de ca .
Permalien 2011-03-27 11:27:29
Commentaire de: Louis Aubin
Hypocrite, hypocrite et demi M. Martineau...dire que la porno est légale pour justifier...on peut dire que la prostitution est légale aussi c'est la sollicitation qui est illégale...

Pis une école de prostituée et d'acteurs pornos qui enseignent a vos enfants...vous aller les envoyer la M. Martineau? Me semble oui...
¨
Parce que si une secrétaire peut faire de la porno...va t-on pouvoir interdire que d'autres (lire tout personnel enseignant) dans l'école puisse en faire autant sans rien dire?

Belle société...c beau ne pas etre hypocrite hein!
Permalien 2011-03-27 11:54:29
Commentaire de: Andre Delisle
Je crois que ce serait peut-être l'occasion de faire une campagne sur la nécessité que les parents installent un 'contrôle parental' sur l'ordinateur familial quand ils ont un jeune ado de 13 - 14 ans à la maison. Je retiens aussi que cette adjointe administrative d’une école secondaire n'a commis AUCUNE faute, qu'elle a agi en toute légalité, et que c'est elle qui vraisemblablement paiera le prix pour la curiosité d'un ado de son école qui, lui, n'aurait jamais dû avoir accès à ce matériel. Il en vu combien de femmes nues dans des poses explicitement sexuelles avant de reconnaître une employée de son école ?

Cette histoire est aussi l'occasion que les adultes apprennent la tolérance et le respect des choix et de la liberté d'autrui, lorsque cela ne contrevient pas aux lois qui sont en vigueur dans la société.

Bon courage à cette jeune dame qui n'a absolument rien à se reprocher !
Permalien 2011-03-27 12:16:28
Commentaire de: Andre Delisle
@Carole Chouinard,
Depuis quand tous les employés de bureau dans les écoles doivent 'servir de modèle' ? Selon vous, les ados utilisent aussi les concierges dans les écoles comme 'modèles' je suppose !?!
Permalien 2011-03-27 13:23:16
Commentaire de: Carole Chouinard
Oups, je me relis et j'ai fait une erreur:

"Cela dit, il y a pas plein de monde qui se sont levés pour prendre sa défense"

Je voulais dire au contraire qu'il y a du monde qui ont pris sa défense.

Andre Delisle

Si c'était le concierge qui faisait de la porno, j'aurais la même réflexion. Est-ce qu'en gardant un ou une actrice porno à l'emploi d'une école, en endossant leur sideline, on lance un bon message aux jeunes?
Permalien 2011-03-27 15:47:59
Commentaire de: Sylvie St-Laurent
Si l'employée de bureau portait la burqa, on protesterait pour dire que ça ne fait pas partie de nos valeurs et que nous n'avons pas à les imposer à nos enfants. Pourtant la femme à la burqa ne sautera pas sur les étudiants pour les convertir dans les corridors...

La porno serait une valeur plus acceptable à transmettre aux jeunes que la culture religieuse? En quoi?
Permalien 2011-03-27 17:42:08
Commentaire de: Guy Roman
Et si c'était Robert, le concierge à temps partiel qui avait tourné dans un film porno ?

Et si son rôle n'était pas sexuel mais qu'il avait plutôt joué comme domestique auprès du couple et leur avait apporté les attirails avant les ébats et le champagne après ?

Il a quand même joué dans un film porno comme figurant, même s'il n'a pas joué de scène de fesses.

On fait quoi dans ce cas là ? Vous voyez bien qu'il est impossible de tirer objectivement et logiquement une ligne dans le sable !
Permalien 2011-03-27 22:54:11
Commentaire de: Louis Aubin
Vous devez etre fier M. Martineau de dire qu'il faut vivre avec la porno avec un titre comme Abuseurs en série 2 mettant en vedette la secretaire d'une école...

Bravo!
Permalien 2011-03-27 23:03:47
Commentaire de: Charles Deleon
M.Delisle je dirais.. Si elle est une employée non en contact avec les élèves je n'en ai rien à faire.
Ca m'enrage que des parents incompétents transposent sur quelqu'un d'autre leur incompétence.
Si par son travail elle doit parler avec les élèves bien je crois qu'elle devrait choisir un autre milieu de travail.
Les films érotiques sont classés 18 ans alors si elle est connu qu'elle travaille avec des 18 ans. Actrice ou acteur porno ce n'est pas ce que l'on cherche dans le milieu de l'éducation. Ce n'est pas de l'hypocrisie c'est la manière qu'on a choisi d'élever nos enfants à la maison et à l'école. Si elle enseignait à l'université je n'en aurais rien à foutre.
Permalien 2011-03-28 00:30:19
Commentaire de: andré michaud
En effet que d'HYPOCRISIE! AH le méchant sexe!! On peut faire de films hyper violent, pas de problèmes les jeunes peuvent les voir, mais pas question de montrer des ébats sexuels!!

Mais je ne suis pas surpris.Ma fille a déjà été suspendue au secondaire pour porter un gilet camisole!!!Pourtant elle a une petite poitrine et énervait aucun gars...

J'ai rencontré LA prof qui s'était plainte et il était ÉVIDENT qu'elle avait des GROS problèmes avec la sexualité...et pas moyen de parler avec une figure d'autorité MALE, seulement des femmes d'un certain âge qui semblent avoir de l'agressivité envers les jeunes femmes jolies...( j'ai aussi observé ce comportement à répétition dans des milieux de travail)

Pourtant les jeunes mâles visionnent les sites de sexe dès le début du secondaire, quand ce n'est pas avant!!! Mais les femmes qui majoritairement dirigent les écoles nient cette évidence et jouent la carte de la pureté comme le clergé..

On ne peut congédier une personne qui fait une activité légale. Cependant la jeune femme devra s'assumer et vivre avec plein de jeunes mâles qui déambuleront devant son bureau pour la voir de près...sera t'elle capable??
Permalien 2011-03-28 09:32:53
Commentaire de: Ange Elle
Commentaire de Andre Delisle: "Je crois que ce serait peut-être l'occasion de faire une campagne sur la nécessité que les parents installent un 'contrôle parental' sur l'ordinateur familial quand ils ont un jeune ado de 13 - 14 ans à la maison"

Certains ont bien essayé mais les ados contournent ces contrôles en moins de deux!!!!

Commentaire de Andre Delisle: "Je retiens aussi que cette adjointe administrative d’une école secondaire n'a commis AUCUNE faute, qu'elle a agi en toute légalité, et que c'est elle qui vraisemblablement paiera le prix pour la curiosité d'un ado de son école qui, lui, n'aurait jamais dû avoir accès à ce matériel"

Très vrai. C'est quoi la manie de fouiller la vie des gens? Il y a de plus en plus d'employeurs qui fouinent sur Facebook pour voir si leurs employé(e)s ont des profils! Non mais! Ce que tu fais en dehors de ton travail ne regarde pas ton employeur. Point à la ligne.
Permalien 2011-03-28 10:04:48
Commentaire de: Denis Hamel
Pi après, elle fait pas ces films en classe !!!! C'est drole de lire ce commentaire et bien d'accord avec vous M Martineau en passant allez voir les sites fantasmes, salle de chat video où l'on peut faire n'importe quoi à partir de la maison, c'est notre siècle alors si la dame fait ceci mais que c'est en dehors de l'école et de son mandat d'éducation, elle a bien son droit, qui sommes nous pour jugez, bien beau de parler .... la main dans ses pantalons. Beaucoup de "fru" (frustation) chez bien des personnes en regard du sexe.... et pas surpris du tout de lire tout ca.

Le respect, égalité et justice pas fort aujourd'hui, on permet un kirpan pour une minorité et on va bloquer un ensemble dans les moeurs d'aujourd'hui HÉ les tit pites ! Qui sont consommateurs de tout ca LA !!!!
Permalien 2011-03-28 10:31:32
Commentaire de: grand voyageur
Je crois que beaucoup de gens mêlent les cartes sur ce sujet.
Le problème n'est pas qu'une employée qui travaille dans le milieu scolaire ait participé à un film porno, car c'est légal.
Le problème est que le jeune de 14 ait accès aux sites porno.
C'est comme si votre jeune enfant vous surprenait en plein ébats sexuels. Votre responsabilité est qu'il n'ait pas la possibilité d'en être témoin. Vous ne cesserez pas vos activités sexuelles pour autant, mais vous serez plus prudents à l'avenir.
Si l'étudiant n'avait pas visité ces sites, rien ne serait arrivé. Il n'avait pas d'affaire là...
Permalien 2011-03-28 11:07:03
Commentaire de: Charles Felix valois
Les commentaires de M. Martineau sont tout à fait pertinents.

C'est que nous avons et nous aurons toujours à faire c'est le choix entre ce qui nous permet d'évoluer et d'avancer et ce qui nous tire vers le bas.

À cet égard nous ne sommes pas hypocrites, nous sommes aveuglés par nos désirs désordonnés et nous ne voulons pas nous rendre responsables de nos choix ni des conséquences des gestes que l'on pose.

Le sexe pour le meilleur comme pour le pire.
Permalien 2011-03-28 13:55:05
Commentaire de: Martial Chehri
Ce jeune a violé la vie privée de cette dame en publiant sur un site internet des images sans la permission de cette dernière , il devrait en payer les conséquences sinon la porte est ouverte a n'importe quelle divulgation de comportement absolument privé ,
Je suppose que personne sur ce blogue n'aimerais se voir dans des ébats avec leur femmes ou maitresse sur un site porno sans autorisation juste par le fait qu'un petit merdeux ai capté les images pour ce faire , car c'est bien de ça qu'il s'agit et beaucoup ont tendance a l'oublier , cet jeune n'a pas visionné un film porno alors qu'il n'en a pas le droit mais a fait pire il l'a publié,ce n'est que ça que je retient de cet jeune.
Permalien 2011-03-28 14:39:25
Commentaire de: Charles Deleon
M.sheri je suis tellement d'accord que si c'est le jeune qui a fait ca je souhaite que si cette dame perd son emploi à cause de ca qu'elle poursuive les parents et gagne.. On voit trop souvent de gens qui publient des faussetés et des info qui sont personneless uniquement par malice... et vlan dans les dents.Ca réveillerais bien des parents qui dorment au gas.
Permalien 2011-03-28 22:25:33
Commentaire de: Carl Bilodeau
M. Martineau je ne suis pas du tout d'accord avec vous.

Ma voisine peut se prostituer ou faire de la porno. Cela ne me regarde pas. Mais il est fort probable que je ne me tournerai pas vers ce "profil" pour être gardienne de mes 5 petits enfants de moins de 10 ans.

Mais évidemment une personne qui a l'habitude de fréquenter les clubs de massages ou qui vie dans un monde dur ou délinquant peut ne pas voir de problème avec le profil d'une telle personne.

Moi et mon épouse sommes bacheliers, des entrepreneurs et en aucun temps nos fréquentations, ni les gens que nous embauchons pour garder ou éduquer nos enfants ont ce type de profil. En tout cas je ne vois pas comment des parents devraient se réjouir de cette situation.

Évidemment je n'encourage personne à monter un dossier internet concernant qui que ce soit. C'est inacceptable et répugnant. C'est du lynchage rétrograde.
Permalien 2011-03-29 00:10:50
Commentaire de: Ange Elle
Commentaire de Carl Bilodeau: "Moi et mon épouse sommes bacheliers"

On en a rien à cirer que vous soyez bacheliers!! Je le suis aussi.

Mais si vous ne faites pas la différence entre garder des enfants de 5 ans et faire du secrétariat dans une école secondaire, vous avez un sérieux problème!
Permalien 2011-03-29 11:23:39
Commentaire de: nicolas facq
Je ne veux pas m’immiscer dans ce qui ne me regarde pas, mais ...on a la mémoire courte ...
Il y a quelques temps, la même boite de prod ( Pegas ) a user du mêne subterfuge avec une fille appelé Candy, qui travaillait avec les enfants , un pour un site au nom a l'image de l'imagination débordante des " producteurs " du coin . On note que Pegas est la seule boite de prod " porn " sur Québec City, ils peuvent donc raconter n'importe quoi, et que vous ( je parle des médias ) avait largement rempli votre mandat a leurs yeux a savoir publicité gratuite sans passer par les affiliate program ( qui leur coûterait 50 % du prix par abonnement ) ....brillant mais déjà vu :)

Je me souviens ?
Permalien 2011-04-07 16:21:26

Laisser un commentaire:

Vous désirez réagir à cet article?
au Passeport Canoë pour laisser un commentaire.