20 Février 2012

Permalink 07:09 am, Richard Martineau / Franc-parler, 569 mots  

Deux anges sur son chemin

On s’interroge beaucoup, depuis quelque temps, sur l’attitude des policiers lorsqu’ils se retrouvent devant un forcené armé.

Ont-ils tendance à tirer trop vite ? Ne pourraient-ils pas utiliser une méthode moins drastique pour maîtriser ces individus qui, le plus souvent, n’ont pas toute leur tête ?


SOUFFRE-DOULEUR À L’ÉCOLE

Vendredi soir dernier, deux policières de Saint-Léonard ont arrêté un jeune homme aux prises avec de graves problèmes mentaux. Le gars de 28 ans, François, était en pleine crise, et représentait une menace autant pour les autres que pour lui.

La mère du jeune homme m’a contacté pour me raconter son histoire. Je vous transmets son témoignage, qui est à la fois touchant et éclairant.

« Mon fils souffre de personnalité limite, qui a été diagnostiquée alors qu’il n’avait que 16 ans. Il a été le souffre-douleur de l’école toute son enfance, les jeunes l’intimidaient, lui plongeaient la tête dans le bol de toilette, volaient ses souliers, son sac… De plus, il a été agressé par mon propre père.


DESCENTE AUX ENFERS

« À 16 ans, après avoir été accusé de voie de fait sur son travailleur social, mon fils a été placé dans un centre jeunesse. Tentatives de suicide, surdose, mutilations, bagarres, évasion — je vous épargne les détails.

« Après avoir fait de la prison pour agression armée sur un chauffeur de taxi, qui lui a valu une peine de deux ans moins un jour, il s’est retrouvé danseur dans un bar gai. Puis suite à une nouvelle crise, il a battu son voisin et s’est encore retrouvé devant le juge…

« Il revenait régulièrement vivre chez nous, car malgré ses colères causées par la maladie et tout ce qu’il a vécu, notre porte a toujours été ouverte pour lui, même si tout le monde nous disait de l’abandonner et de l’oublier.


ARRESTATION MUSCLÉE

« Bref, vendredi, il est entré dans sa bulle, a piqué une crise et a empoigné un couteau de boucherie. Je me suis immobilisée, puis après quelques instants, il a quitté la maison…

« J’ai signalé le 9-11, et deux jeunes policières sont parties à sa recherche. Après une arrestation musclée, pendant laquelle elles ont dû utiliser du poivre de Cayenne, elles ont réussi à la maîtriser et à lui faire lâcher son couteau…

« Mon garçon m’a souvent dit qu’en cas de crise, il ferait tout pour que les policiers lui tirent dessus et le tuent. Heureusement, le destin a mis deux anges sur son chemin, qui ont compris son désarroi et son mal de vivre.

« Un immense merci à vous, les filles… »


UNE VALLÉE DE LARMES

Vous imaginez ce que vivent les parents de ces jeunes ? Leur peur, leur peine, leur désarroi ?

Et la difficulté pour les policiers d’effectuer une arrestation quand ils se trouvent devant des forcenés qui n’ont rien à perdre et qui souhaitent qu’on leur tire dessus ?

« Il n’y a pas assez d’ivresse pour noyer toute la détresse du monde », dit un personnage dans un film d’André Forcier.

Quand on pense à toutes ces histoires qui, chaque jour, déchirent le cœur de tant de gens, on se demande comment on fait pour ne pas passer notre temps à pleurer…



Commentaires:

Commentaire de: rsoc_fanfan1_p rsoc_fanfan1_n
Très touché pas votre témoignagne ! J'ai moi-même un fils qui n'a
pas ce genre de problème mais je tiens à vous dire que je suis extrêmement compatissante envers ce que vous vivez ! ça doit
être tellement difficile que nous ne pouvons même pas imaginer !

Vous avez beaucoup de courage vraiment !

Je me demdande une fois de plus qui va enfin se réveiller et débloquer les fonds nécessaires ? Si on a les moyens pour un colisé à Québec...on a les moyens pour la santé mentale !!!

fanfan1
Permalien 2012-02-20 08:09:17
Commentaire de: Des Struction
Encore une preuve pour appuyer l'institutionalisation de certaines personnes vivant avec un grave désordre mental.

Imaginez le même individu en crise avec son couteau de boucherie rencontrant des écoliers turbulants à la sortie de l'école...
Permalien 2012-02-20 08:37:04
Commentaire de: MARIUS BRISSON
Oui, il y a eu deux anges sur son chemin et les policières ont fait un bon travail. Si ce gars veut absolument mourir ce n'est qu'une question de temps abvant qu'il ne s'en prenne à quelqu'un qui se trouvera sur son chemin; d'ailleurs il a déjà prouvé qu'il était agressif. Situation difficile. Que font nos PSYS à propos d'un cas comme celui-là. Personnellement, je préfèrerais qu'il s'enlève la vie que de tuer des êtres innocents, peut-être même sa mère. C'est triste, mais c'est ainsi. Souvenons-nous de ce détraqué qui a tué sa mère et ses deux nièces à coups de pelle et de hache.
Permalien 2012-02-20 08:46:38
Commentaire de: andré michaud
La série télé sur les policiers avec Claude Legault (9..)nous a fait voir de ces cas pathétiques que chaque jour les policiers doivent affronter..C'est tellement facile de mettre sur le dos des policiers des situations dont ils ne sont nullement responsables.

Profitons en pour souligner le bon travail des policiers, une job pas facile..ramasser les problèmes crées par d'autres sans avoir le droit à l'erreur....
Permalien 2012-02-20 09:33:09
Commentaire de: Sierra Charlie
En effet, on entend rarement parler des policiers qui font un bon coup. Les médias ont plus tendance à nous montrer les situations qui tournent mal.

C’est la même chose pour les psychiatres : les médias nous parlent surtout des erreurs qu’ils peuvent commettre, mais rarement des bonnes décisions qu’ils peuvent prendre et qui sauvent des vies.

La bonne Nouvelle TVA, ce n’est pas très vendeur. On préfère les histoires de sang et de cadavre.
Permalien 2012-02-20 11:14:24
Commentaire de: jocelyn picard
M.Martineau,je regarde le travail des policiers en général et je trouves qu'ils font très bien leur job à l'exception de queques uns qui sont vraiment zellés.Ils ont presque tout le temps à se confronter à des individus mal intentionnés lors d'alcérations et urgences . Ils se battent pour mettre les criminels de toutes sortes en prison avec des mandats d'amenés et les juges se contentent de les libérer sous caution et respecter certains engagements.Regarder tous ces bandits,voleurs en cavale qui se font prendre,ce sont souvent des personnes connus du milieu.Cela peut s'avérer essouflant à la longue...et peut rassurant...
Permalien 2012-02-20 11:22:46
Commentaire de: Joe Blow
Je suis partagé...

D'un côté, oui, cette histoire est touchante et oui, les policières ont fait preuve de courage.

D'un autre côté, si c'est juste pour que dans un an d'ici, le gars soit laissé à lui-même et que, dans une crise, il s'en prenne à une personne innocente qui sera au mauvais endroit au mauvais moment, alors on revient à la case départ.
Permalien 2012-02-20 11:25:03
Commentaire de: Alain Michaud
moi ce qui m'attriste, outre le fait que ces malades mentaux soient carrément jetés à la rue, c'est la pression avec laquelle ces policiers devront vivre. aurait-ils pû faire autre choses que tirer (quand c'est ce qui se passe)? je ne le sais pas, vous non plus. aurait-je fait la même chose? la non plus, personne ici ne le sait. une chose dont je suis absolument certains par contre. lorsque une situation dangereuse se produit, il n'ont pas le temps de se demander quel-est le passé de l'individu, est-ce une vraie arme, veut-il vraiment me tuer, est-il vraiment conscient de se qui se passe. vous, dans le confort de votre salon, en écoutant les nouvelles, oui, le temps vous l'avez. mais le policier lui ne peut qu'évaluer des faits. un homme, une arme dans les mains, me foncent dessus en criant 'm'as te tuer mon sacrament', je suis pris dans u couloir étroit, je fais quo. tout ça en l'espace d'une seconde ou deux max. après, cette scène sera décortiqué en milliers de morceaux par des 'experts', étudier pendant des mois pour en venir à la conclusion que le policier aurait dû savoir que finalement, en regardant de très près, il était évident que l'arme était en fait une immitation. que l'individu avait consommer toute la journée une substance qui le rendait très confus, donc incapable d'un bon jugement. que finalement, les policiers auraient dû tenter de dialoguer un plus avec l'homme en question, ou de tenter de la maitriser autrement. plusieurs mois comme je disais, pour finalement reprochée à ce policier que dans ces 2 secondes, il a été incapable d'analyser entièrement des milliers de possibilités. après ça, on voudra pendre sur la place publique ce méchants policiers en se donnant des tapes dans le dos, bien assis dans nos sofas, en se disant que si tout le monde pensait comme nous, le monde serait bien meilleur. on choisiras un parc et on lui donnera le nom de l'individu abattu en pour se souvenir d'une autre vicitime de la 'brutalité policière'.

finalement, pour ma part, je dit félicitation à tout nos policiers qui font un travail très souvent ingrats. je n'échangerais pas le miens contre le vôtre. à ceux qui vous jugerons trop vite, je souhaite presque qu'un jour, ils soient eux-même confrontés à ce choix de vie ou de mort, et qu'une décision doit être prise sur le champ, sans vraiment avoir le temps de réfléchir.
Permalien 2012-02-20 11:36:34
Commentaire de: Diane H.
@ Alain Michaud je n'ai qu'à dire Amen! après votre commentaire avec lequel je suis entièrement d'accord...

Facile de juger et encore une fois, le moment de juger de tirer ou non parfois de dure qu'une demi-seconde et le policier n'a d'autre choix que de protéger sa vie pour se défendre.
On entend parler de tout ce qui est croche et des brutalités policières dans ce milieu, mais très rarement de leurs bons coups.
Merci à vous les policiers de faire de votre mieux pour nous protéger!

Et c'est ce qui arrive maintenant après la décision fâcheuse prise il y a des années de relâcher dans la nature tous les malades mentaux ou presque.
Permalien 2012-02-20 12:27:51
Commentaire de: Charles Deleon
M.Nichaud vous avez raison et imaginez nos policières qui font une intervention difficile avec un forcené et qu'une couple de tatas de témoins s'en mèle pour encourager le malade à mrésister encore plus et en se placant pres des policiers pour les rendre insécures et ainsi divisé leurs forces.

Le cas dont on a peur c'est justement celui de juin ou il y a eut du poivre de cayenne mais ce ne fut pas suffisant il y a eut un coup de feu et HOH malheur le ricochet qui tuent un innocent...cà n'a pas empecher tous les révoltés et agressifs de la ville de se mettrent automatiquement contre les policiers.

Comme la policière de Laval qui connaissait la personne en crise s'est fiée d'avoir un bon contact avec le gars et en pensant qu'il ne lui ferait pas de mal s'est placé devant la porte lorsqu'elle a cogné et elle s'est fait tiré au travers la porte.

C'est pour ca qu'il faut appuyer nos policiers parce qu'eux ils ne font affaire qu'avec des cas comme ceux là. Puis si ils se trompent bien tans pis ca fait parti de la vie.
On parle pas de négligence grossière.
Permalien 2012-02-20 14:31:11
Commentaire de: marcel massicot
Bravo au deux Policières, malheureusement votre nom ne sera cité a aucun bulletin de nouvelles, vos supérieures et votre corps de Police se chargeront sans doute de ramasser les fleurs. Tant qu,a ceux qui ont harcelé ce garçon, et qui avez ruiné sa vie j,espère que vous êtes satisfait? allez vous fêté votre réussite? Quand le gouvernement placeras-t-il une loi qui ferait en sorte qu,une poursuite puisse être intenté contre les responsables ou leur parents? vous allez dire qu,a l,époque les harceleurs étaient des enfants, mais ils avaient des parents je crois ,et venez pas me faire croire qu,ils n,était absolument pas au courant que leur rejetons en harcelaient un autre, il n,y a pas de prescription de temps pour un crime de pédophilie alors pourquoi ce ne serait pas la même chose pour les harceleur et taxeur de tout genre.
Permalien 2012-02-20 17:00:13
Commentaire de: Steve Harvey-Fortin
Les policiers ne sont pas des travailleurs sociaux dédiés aux délinquants mentaux. Lorsqu'ils se présente sur les lieux pour procéder à l'arrestation d'un forcené armé qui a des problèmes mentaux, ils doivent faire leur travail. Et dans bien des cas souvent, ils n'ont le choix d'utiliser leurs armes pour se protéger et protéger les autres.

Tu es armé et tu n'obéit pas aux demandes des policiers, c'est certain que tu vas tomber sous les balles en étant agressif envers les policiers. Les policiers n'ont pas le temps et ni l'énergie pour se battre avec un individu armé, ils mettraient leur vie en danger. La distance de 21 pieds entre un forcené armé et un policier n'est déja que trop mince pour le policier. Le gars est armé et te menace en te visant de son arme, il doit tomber tout de suite. Le policier doit le tirer au coeur car s'il le blesse en le manquant c'est lui qui tombera peut-être après. Il n'y a qu'une fraction de seconde parfois ou le policier n'a pas le temps de réfléchir, le gars doit tomber tout de suite.

En ce qui me concerne, si j'étais policier, j'aurais toujours ma main sur mon arme en tout temps comme dans les western, et je serais prêt à dégainer mon arme en un éclair de fraction. Juste pour une vérification de routine, un automobiliste peut s'accrocher à vous afin de prendre votre arme sans que vous sachiez pourquoi et votre vie veint de passer de l'autre côté.

Être policier c'est être une cible mouvante !

Permalien 2012-02-20 17:23:13
Commentaire de: Steve Harvey-Fortin
La police ne tire pas trop vite et ils n'ont pas la gachette facile, ils sont juste réalistes lorsqu'ils sont en face du danger.

ILS SAVENT BIEN QUE C'EST LEUR VIE OU CELLE DU FORCENÉ. IL N'Y A PAS D'AUTRES CHOIX. TU TOMBE OU JE TOMBE, FAIS TON CHOIX.

Permalien 2012-02-20 17:26:50
Commentaire de: Steve Harvey-Fortin
On ne vit pas dans Alice au pays des merveilles. Lorsque quelqu'un te menace d'une arme, ce n'est pas le temps de jouer au travailleur social. C'est le temps de dire au gars de lacher son arme et que s'il ne lache pas son arme, il va tomber et il n'y aura pas de retour en arrière.

Permalien 2012-02-20 17:30:06
Commentaire de: Denis Gauthier
Le taser! c'est-à-dire le pistolet à impulsion électrique.
Permalien 2012-02-20 18:00:31
Commentaire de: Jean-Guy Dupont
Franc parler dit-elle votre page. Yess, je suis bien d'accord avec cela, comme cela je vais être franc dans mon parler, je vais pouvoir vraiment dire ce que je pense... de nos policiers.

Je trouve dommage que la mafia italienne soit disparue, peut-être que, dans certaines cas, aurait-il été plus préférable de les appeler pour "tirer". De nos jours, qu'est-ce que ça change ! Cowboy mafia ou cowboy policier... qu'est-ce que ça change... c'est du pareil au même.

Nos chers policiers qui ont suivis une/des formation/s pour développer des techniques d'interaction dans des interventions, ce sont ceux-là qui, de nos jours, se conduisent comme des poules mouillées. Ils ont peur pour leur peau, les pauvres mauviettes batchées. Mieux vaut utiliser tout de suite leur arme ? Come cela, c'est vite fait.

Ils ont tiré sur un sans abri dans un métro dernièrement, mais ils ne se sont pas servi de leur "prestigieuse" technique et de leur leçon d'auto défense pour intervenir. On a tout simplement dégainé et tirer sur le gars de la rue.

Ils en ont tiré un autre dans un métro également, mais... les pauvres... il avait peur à leur peau.

Ils ont tiré dans le dos égalemenent du jeune Fredy Villanueva il y a quelques années. Parce que le jeune s'est porté à la défense de son frère par compassion. Je dis bien COMPASSION.

J'ai vu la vidéo de l'incident tournée par un témoin, elle montrait bien que le jeune avait les mains nues mais a entouré le jeune de ses bras. Mais, une collèque a eu peur pour son collègue, et BANG...

Il ont tiré sur un autre aussi il y a plusieurs années, un noir, dans une ruelle de souvenir (j'ai conservé cet article de presse); comme ils se sont acharnés à quatre sur Richard Barnabé. Mais, ayant été reconnu coupable, on ne les a pas envoyé en prison mais faire des jobs de bureau.

Et, encore plus, la police assure la sécurité dit-on ? Bien alors lisez cela :

Avez-vous eu connaissance ou entendu parler dans les années 1985 ou 1986 de la participation du Tour de l'ile de Montréal à la St-Jean-Baptiste ? J'étais patrouilleur lors d'évènements et j'ai participé à ce défilé, sur la demande d'un homme fantôme de la police de Montréal à cette participation.

Notre jeux était de faire des pirouettes en vélo pendant le défilé. En face de l'hopital Notre Dame, j'ai été écrasé par une auto patrouille qui regardait les filles au nord de la rue Sherbrooke. J'étais devant eux du côté sud de leur auto; Mon vélo a été scrappé. J' étais blessé, j'ai demandé l'ambulance. Mais le policier m'a chassé de la chaussé parce que je dérangeais le défilé en cours

Il m'a suggéré de traverser la rue, de me rendre au poste de police de la rue Rachel pour faire un rapport - il n'y en avait pas long d'abord pour traverser le parc Lafontaine de Sherbrooque à Rachel.

Un boeuf policier m'a convoqué au quartier général du complexe Desjardin pour excuser les pauvres... qui faisait leur devoir. En me présentant son armé d'avocat. Les dommages à mon vélo d'alors ne m'ont pas été remboursés, pas plus par le Tour de l'ile. Devant telle armée, j'ai laissé tombé ma poursuite.

Mais, j'apprenais quelques temps après que, dans ce même jour, deux autres collègues avaient également été écrasés par des autos patrouilles. Pas mal, n'est-ce pas pour une police, de Montréal, qui est supposée assurée la sécurité, n'est-ce pas ?

Maintenant, des fois, quand quelqu'un me dit qu'il voudrait tuer quelqu'un sans se retrouver en prison, je lui réponds : entre dans la police, on ne t'enverra pas en prison mais faire des jobs de bureau.

Voilà pour nos policiers... mauviettes
Permalien 2012-02-20 18:11:38
Commentaire de: Eric Lechasseur
@Joe Blow

J'ai eu la même réflexion que vous en lisant le texte... Oui c'est beau et les policiers ont bien agit. Mais cette personne ne devrait pas être dans la rue. J'espère que ce ne seras pas moi ni un de mes proches qui va se retrouver près de lui la prochaine fois qu'il vas pêter sa coche.
Permalien 2012-02-20 19:36:38
Commentaire de: Steve Harvey-Fortin
@ Jean-Guy Dupont

Vous osez comparer la police à la mafia ! Mais quel genre de citoyen êtes-vous donc ? Vous êtes un rebel mécontant de la police qui a peut-être un casier judiciaire ou des problèmes mentaux pour parler de la police de cette façon ?

Sachez monsieur que la police représente l'autorité et l'ordre, c'est pour cette raison qu'ils sont des 'agents de la paix'. Parce que sans eux, ce serait le cahos dans la société et qu'il ne pourrait y avoir de paix sociale. Même la mafia vous dirait la même chose que moi, mais la différence c'est que la mafia tue par intérêt sans qu'il y ait réellement quelque forme de procès.

Il est vrai que la police use souvent selon certain de la force afin de rétablir l'ordre. Mais la société dans laquelle nous vivons est rempli de violence et de gens mécontent qui ne désire que se faire justice eux-mêmes. Alors, il est vraiment dommage que la police doivent intervenir et en venir à être obligé d'utiliser la force au point de devoir tuer un citoyen qui ne répond plus de sa raison.

Les policiers sont des mauviettes dites-vous !? Cher monsieur, je vous répondrais ceci, les policiers méritent notre respect pour le travail qu'ils font malgré qu'ils ne soient pas tous parfait. Mais moi je leur décernerais la médaille 'd'honneur du Congrès américain' seulement pour avoir le courage de faire ce métier qu'est celui de policier.

Alors avant de dire que les policiers sont des mauviettes, commencez-donc par vous demandez si le sacrifice qu'ils font en vaut la peine au point que vous puissiez jouir de votre liberté de critiqué le travail qu'ils font.

P.S: Le 'taser gun' n'est pas un outil de réanimation pour les cadavres, il ne fait pas de miracle sur le terrain. Si après trois décharges l'individu ne tombe pas c'est qu'il n'y a rien à faire.




Permalien 2012-02-20 19:59:18
Commentaire de: Thérèse Julien
Jean-Guy Dupont...Si AUTANT de gens troublés qui ont besoins d'être "suivis" et d'être médicamentés se retrouvent aujourd'hui un peu partout dans la société prêts à s'attaquer à n'importe qui pour n'importe quelle raison, BLAMEZ LE PQ.

Les policiers ne sont pas des "médecins spécialistes en psycho" ILS ne sont pas payés pour faire de l'analyse psychiatrique à toute les fois qu'ils se retrouvent devant des malades MENTALS qui brandissent des objets dangereux devant eux.
********************************
Pour ce qui est de Villanueva, LE VRAI RESPONSABLE EST son frère (Dany) qui AVAIT ORDRE DE LA COURS de ne pas être NI avec les individus avec qui il était, mais en plus, NE DEVAIT PAS être sur ces lieux où il se trouvait. D'ailleurs celui-ci n'est qu'un autre criminel invétéré.

La vidéo à laquelle vous référez, NE MONTRE qu'une seule partie des événements donc, d'aucune objectivité donc, pas vraiment important.

AMA, TOUTE LA FAMILLE Villanueva devrait être DÉPORTÉ au Honduras pour fraude et fausse représentation.
Permalien 2012-02-20 20:14:48
Commentaire de: Charles Deleon
M.Dupont Villanova n'avait qu'à dire à son frère de se calmer et d'attendre car tous le monde sait très bien qu'il serait sortit du poste de police avec un papier l'onvitant à se présenter en court quand ca lui tentera car le sustème de justice est assez laxiste merci.

Je comprend mal votre histoire d'homme fantome de la police qui vous demande de patrouiller et vous faite des cabrioles avec votre bicyclette ?????
En plus si vous avez vu que le policier regardait les filles pourquoi faisiez vous des acrobaties devant son véhicule? C'est mélangeant votre histoire.
Permalien 2012-02-21 23:26:11
Commentaire de: Charles Deleon
Pour la dame au début qui appelle le 911 pour un forcené qui est dangereux pour lui meme ...911 enverra toujours les policiers plutot que les ambulanciers ..parce qu'eux vous pouvez etre certaine qu'ils vont garder leur distance...ils vont vous dire qu'ils vont intervenir quand le forcené sera maitrisé....par les policiers...c'est d,ailleur leur job de faire de leur mieux.
Permalien 2012-02-21 23:28:36
Commentaire de: Alain Michaud
@ charles deleon

'911 enverra toujours les policiers plutot que les ambulanciers ..parce qu'eux vous pouvez etre certaine qu'ils vont garder leur distance...'

vous avez raison. j'ai vu un homme se faire abattre sur la rue ontario dans hochelaga-maisonneuve à l'époque où j'y habitais. une automobile s'est brusquement arrêter devant un homme, a sorti une arme et lui a tirer dessus. l'ambulance était à peine à 200m, mais n'as fait qu'allumer ses stroboscopes, mais n'as pas bouger avant que la police arrive.

mais pour ce mr. dupont, je m'interroge. soit que c'est lui batman, où qu'il court vraiment après le trouble, parce qu'il semble avoir été témoins d'à peu près toutes les 'mauvais coups' des policiers. de plus je trouve drôle d'affirmer que les policiers d'aujourd'hui sont des 'mauviettes' en ne citant presuqe uniquement des exemples qui dates de près de 30 ans.
Permalien 2012-02-22 10:28:40
Commentaire de: Charles Deleon
M.Michaud
M. Dupont semble etre un adepte de la fameuse marche contre la violence policière, qui tourne toujours mal à cause de ces protestataires eux memes violent.
Comme on peut le voir ses arguments pourraient etre repris un à un mais il a droit de ..croire..ce qu'il veut.
Mais j'ai toujours un peu peur de ces croyants.

Sincèrement je ne connais personne qui se donne la peine de garder des coupures de journaux qui date de 10-20-30 ans.
De plus des articles de journaux ne sont pas exactement l'idéal pour structurer un dossier.
Juste ce qu'il dit sur le dossier Villanuova démontre qu'il a la coupure de journal du premier matin mais il a pas les 150 autres suivantes avec les résultats des enquètes.
Permalien 2012-02-22 11:13:24
Commentaire de: mathieu bernier
Bien oui, bien oui ,la police est parfaite. Villanueva,Barnabé,Lizotte sa fait pas 30ans, il y a 30 ans,j'étais meme pas né.Je me rapelle pourtant avoir vu ce qui restait de la face de Barnabé sur le j de m.Cela sans compter les nombreuses bavures qui ne sont pas médiatisées.Je ne suis pas anti-policier mais ne venez pas me dire que des bavures il n'y en a plus.De plus,M.Deleon,croiyez-vous vraiment le résultat de ces enquêtes,qui sont menées par qui selon vous? Oui,la police c'est comme la mafia,la loi du silence règne. Prenez exemple sur ce policier de la mrc de Bécancour qui a dénoncé la vente d'alcool,à l'intérieur meme du poste de police et ce pendant les heures de services dans un genre de club social...Enfin bref,ce policier a été intimidé,harcelelé jusqu'a ce qu'il soit muté.Imaginez maintenant,un policier qui dénoncent directement un autre policier.
Permalien 2012-02-22 15:23:09
Commentaire de: Steve Harvey-Fortin
@ mathieu bernier

Effectivemenet vous n'étiez pas né il y a trente ans. Il y a trente ans de cela, les policiers étaient des armoires à glace et ils inspiraient le respect seulement en les regardant. Il n'y avait pas de femmes dans la police à l'époque et les policiers ne parlaient pas comme des travailleurs sociaux. Aujourd'hui comptez-vous chanceux qu'ils aient peur de perdre leur nom et leur travail pour un imbécile, les policiers d'aujourd'hui sont très maléables et vous traite avec respect contrairement à il y a trente ans. Il y a trente ans, on leur donnait du 'monsieur' et on ne leur manquait pas de respect en les insultant de peur de recevoir une taloche sur la gueule et de passer la nuit au poste de police.

Et en plus à cette époque, ils étaient baveux comme pas un pour vous faire sentir petit. Dommage que vous n'ayez pas connue la police de cette époque car peut-être modéreriez-vous vos propos et votre critique à moins que vous soyez un rebel né.

Permalien 2012-02-22 23:38:24
Commentaire de: Charles Deleon
Mathieu Bernier pour ce que j'ai compris de l'affaire Barbabé c'est qu'ils ont eut de la difficulté à le rejoindre et à le maitriser.
Que dans ce temps là il n'y avait que la force physique. Que ce gars là était costaud et qu'il résistait d'autant plus qu'il était complètement hors de lui et drogué. Il ne resenntait donc pas la douleur.
Que les policiers apprennent à l'école à controler les gens vocalement et en amenant de plus en plus de force. Alors il a subit des contraintes et des coups qui font que normalement la personne se calme et se soumet à l'arrestation mais que lui résistait sans cesse.
Il était dans une cellule du poste de police mais qu'ils ont du pour éviter qu'il se suicide comme dernièrement Paul Laplante et d'autress retourner dans la cellule pour lui enlever ses vetements.
Sinon je pense bien qu'ils l'auraient laissés se calmer et laisser la drogue terminé son effets.
Ce qui serait arrivé c'est que lorsqu'ils l'ont contraint sur le sol il ont mit trop de pression et qu'il s'est étouffés. Les policiers ont appris à controler comme cà. Ils réagissaient en mettant plus de pression que le gars en mettait interpretant que si le gars se démenait qu'ils avaient à en mettre toujours un peu plus. Mais voila ce qu'ils n'ont pas réaliser c'est que le gars étouffait et que ca faisait qu'ils se débattait de plus en plus.
La police de New-York à eut quelques cas comme ceux là avant qu'ils s'en apercoivent. C'est triste mais c'étaient des méthodes de maitrises d'un individu en crise qui n'étaient pas à points.
Je sais aussi que son frère était lui meme policiers.
Je sais que certains d'entre eux ont été blamé.
À Montréal la police avait peu de cellule capitonnée. En tous cas pas à cet endroit.

J'imagine que d'avoir amené ce forcené à l'hopital aurait été difficile et j'imagine la scène ou un forcené est retenu comme ci comme cà par 3-4 policiers à l'urgence avec des gens qui sont là pour des crises cardiaques. J'aurais eut peur pour ma mère si elle avait été à cette urgence.

Pour l'autre affaire de boisson et de club social que vous parler je suis pas au courant. Toutefois je comprendrais que les policiers qui veulent aller jouer au billard et prendre une bière après leur travail ou en congé préfère aller dans leur club social plutot qu'un bar ou leur clientèle régulière qui dérange s'y retrouve.

Ils ne sont certainement pas parfait. D'après moi ils en mettent dehors de temps en temps et quelques fois ils les accusent au criminel.
Permalien 2012-02-23 14:57:14
Commentaire de: Charles Deleon
En vérité m.Bernier tous les noms que vous nommez nous rapportent à des cas compliqués ou la santé mentale et la mentalité criminel de résister à tout ce qui est autorité plus la drogue et la boisson étaient impliquées.
Vos supposées victimes sont tous du monde que le commun des citoyens justement ne souhaite pas rencontrer meme en groupe.
Comme ces personnages font affaires régulièrement avec la police ils trouvent toujours le moyen d'apprendre à se rendre de plus en plus désagréable et parfois poussent les limites à l'exeptionnels comme ce fut le cas de Villanuova.
Probablement votre moin bon exemple.
Permalien 2012-02-23 16:59:24
Commentaire de: 
C'est generalement pour ca que dans certains etats des E-U, le citoyen a la droit d'intervenir pour sa defense personelle.

Contrairement a la police qui n'est pas toujours presente aux moment excat que la situation eclate, le citoyen est deja sur place et a plus de temps pour evaluer la situation, ce qui peut s'averer crucial pour une resolution plus ideale.
Permalien 2012-02-23 17:08:33
Commentaire de: Charles Deleon
à commentaire sans nom
au Canada aussi tu as le droit d'intervenir.
Permalien 2012-02-23 18:51:23
Commentaire de: Steve Harvey-Fortin
à comentaire sans nom

Personne n'a le droit de se faire justice soi-même que se soit au États-Unis ou au Canada. Tu as seulement le droit de te défendre si ta vie est en danger mais pas pour te venger.

Tu saura que les criminels sont aussi une autorité en matière de crime, lorsqu'ils te réclament l'argent de la caisse il est conseillé de la leur donner pour éviter les problèmes pour rien. Donc ils ont le droit de te demander la caisse et l'argent sous la menace de l'autorité d'une arme qui leur confère le même pouvoir que la police sauf que la police n'est jamais présente lorsque cela arrive.



Permalien 2012-02-24 11:42:32
Commentaire de: Charles Deleon
M.Fortin vous divaguer les criminels n'ont aucun autorité. Avec une arme il vous FORCE contre votre volonté à faire quelques choses que normalement vous ne voulez pas faire.
Vous avez parfaitement le droit de résister. `
Cest à vous d'évaluer la situation lorsque vous etes menacé.
Permalien 2012-02-24 14:26:15
Commentaire de: Steve Harvey-Fortin
@ Charle Deleon

Je ne conseil pas à personne de résister lors d'un hold-up avec arme à feu. Pas plus de résister à une agression qui met en danger votre vie, parfois il vaut mieux obtempérer afin de limiter le plus possible les dégats. Et ne pas mettre en danger les autres personnes qui sont dans la même situation.

Servez-vous de votre jugement.
Permalien 2012-02-24 17:23:00
Commentaire de: mathieu bernier
Steve Harvey-Fortin, mes propos étaient modéré. Je n'ai fait qu'amener des situations où p-e (je dis bien peut-etre,je n'étais pas là, mais selon ce que je sais)ils auraient du agir autrement.J'ai pris la peine de dire que je n'étais pas anti-policier donc vous devriez modérer vos propos et votre critique à moins que vous soyez un" wanna be" policier qui a échoué à Nicolet
Permalien 2012-02-24 18:25:24
Commentaire de: mathieu bernier
M.Deleon,vous n'avez pas completement tort (surtout à propos de Villanueva)par contre vous rapellez-vous la face de Barnabé après que les policiers en aient eu finis.Je peux vous dire par experience que pour neutraliser une personne,meme sur la "droge",on n'a à tabasser à ce point. Ça devait faire un bon bout de temps qu'il avait adopté la position foetal après le 59e coups de matraque ou de maglight.
Permalien 2012-02-24 18:31:54
Commentaire de: mathieu bernier
Haaa et M.Deleon, M.Barnabé n'est pas mort de suffocation mais bien de ses blessures, suite à un long coma.Pour le club social, c'était dans le poste de police et les policiers consommaient durant les heures de travail.De plus,ils n'avaient pas de permis de boisson.
Permalien 2012-02-24 18:37:36
Commentaire de: Charles Deleon
Long coma suite a un manque d'oxygène m. Bernier.
Le club social ben à la base c'est un club social c'est Ok.
Mais dans le poste de police ouach ? m pas fameux pour l'étique.
Pas de permis ..bien ils s'aidaient pas ces polices là.
Mais pas de permis ce n'est pas un crime mais une violation des lois municipales et de la RAAQ.
Permalien 2012-02-24 19:54:28
Commentaire de: mathieu bernier
Pendant les heures de travails M.Deleon faut pas oublier parce que vous le mentionnez jamais... 2e: J'ai fait mes recherches,effectivement dans qq unes on parle d'asphixie positionnelle. Par contre, dans plusieurs on parle de tabassage mortel.Anyway,il n'y a personne qui vas me faire croire que pour maitriser quelqu'un, il faut lui defoncer la gueule à ce point, lui briser les 2 genoux et lui fracturer presque toutes les cotes.Parce que ça, tous les articles s'entendent pour dire que c'est bien arrivé.
Permalien 2012-02-25 13:44:07
Commentaire de: Charles Deleon
M.Bernier j'ai jamais qu'il a pas été battu trop fort.
Depuis les corps de police ce sont dotés du poivre de cayenne et de quelques taser. je pense de quelques cellules capitonnées mais je ne suis pas certain de cà.
Permalien 2012-02-25 15:46:42

Laisser un commentaire:

Vous désirez réagir à cet article?
au Passeport Canoë pour laisser un commentaire.